Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, le pessimisme persistant

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en légère baisse lundi à New York, continuant d'évoluer à ses plus bas niveaux depuis plusieurs années face au déséquilibre entre offre et demande, dans un marché déserté à l'entame d'une semaine de Noël.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 43 cents à 34,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà fini la semaine précédente à son plus bas niveau depuis février 2009.

A Londres, le prix du baril de Brent, référence européenne de brut, pour livraison en février, est lui tombé à son plus bas depuis 2004 pour un contrat de référence et évoluait un peu au-dessus de 36 dollars le baril.

"Il ne se passe pas grand-chose, les volumes vont être réduits cette semaine comme de nombreux investisseurs sont partis en congés", a souligné Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Dans ce contexte, "on risque d'essayer de voir jusqu'où le marché peut tomber, comme tout continue à témoigner d'une offre élevée et d'une demande réduite", a-t-il prévenu, évaluant personnellement à 32 dollars le baril cet éventuel plancher.

Déjà à un bas niveau pendant toute l'année, le marché est gagné depuis début décembre par une nouvelle dose de pessimisme à la suite de la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) de renoncer à des objectifs chiffrés de production malgré la surabondance générale dans le monde.

"Il reste évident que la décision de l'OPEP de laisser sa production inchangée est motivée par une volonté de regagner des parts de marché, et de pousser ses concurrents hors du marché", a jugé Lukman Otunuga, de FXTM, faisant notamment allusion aux producteurs de pétrole de schiste américains.

Les signaux américains sont mitigés pour le moment, comme la production reste à un niveau élevé d'une semaine à l'autre aux Etats-Unis, mais le nombre de puits en activité continue à décliner, comme l'a encore montré vendredi le décompte hebdomadaire du groupe Baker Hughes.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, le pessimisme persistant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite