Menu
A+ A A-

Le pétrole finit sous les 35 dollars le baril à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore reculé jeudi à New York dans un marché déprimé par l'état des stocks américain et la revalorisation du dollar, trouvant un nouveau plus bas depuis février 2009.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en janvier a perdu 57 cents à 34,95 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se rapprochant encore des niveaux les plus bas de la crise de 2008-09.

A Londres le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 33 cents à 37,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).
Un petit mouvement de hausse constaté en début de séance, semblant lié à l'optimisme des marchés boursiers, a rapidement tourné court quand Wall Street s'est orienté en baisse.

"Le WTI reste sous pression à la fois à cause d'un dollar plus fort et d'une hausse des stocks" aux Etats-Unis, a souligné Tim Evans, chez Citi.

Le dollar est reparti en hausse à la suite du relèvement des taux d'intérêt décidé mercredi par la Réserve fédérale américaine. Du coup les investisseurs munis d'autres devises sont moins motivés pour acheter du brut, dont les échanges sont libellés en billets verts.

Par ailleurs le ministère américain de l'Energie (DoE) a annoncé mercredi une forte hausse des stocks de brut (+4,8 millions de barils), alors que les experts de l'agence Bloomberg avaient laissé attendre un repli durant la semaine achevée le 11 décembre.

Combinée à une hausse des stocks d'essence et de produits distillés et à une progression des importations et de la production nationale, cette annonce n'a fait que confirmer l'importance des excédents qui plombent le marché depuis un an et demi.

"Les inquiétudes pour l'offre excessive, ainsi que pour la demande, font que le marché est toujours à la recherche de son niveau plancher", a déclaré de son côté Gene McGillian, chez Tradition Energy, estimant que la prochaine cible pourrait bien être à 32 dollars le baril de WTI.

Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, a également fait valoir que les données fondamentales de l'offre et de la demande n'ont pas beaucoup évolué et ne devraient pas changer dans les quinze prochains jours.

Le marché reste donc sous le coup de la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, début décembre, de s'abstenir d'agir pour réduire la production du cartel et donc le déséquilibre entre l'offre et la demande.

"Il est vraisemblable que la chute des cours va se poursuivre vers le point bas du marché que nous établissons à 30 dollars le baril", a estimé M. Dembik.

"En attendant de voir la production commencer à baisser quelque part dans le monde (...) ou l'activité économique repartir de l'avant et gonfler la demande, le marché va rester très bas et s'enliser jusqu'aux niveaux atteints durant la grande récession", a-t-il dit.

Autant la progression de Wall Street avait pu bénéficier aux cours en début de séance, autant son affaiblissement au cours de la journée contribuait à la morosité du marché du pétrole.
(c) AFP

Commenter Le pétrole finit sous les 35 dollars le baril à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite