Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole plonge à de nouveaux plus bas en près de sept ans, lesté par l'excès d'offre

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'enfonçaient nettement vendredi en fin d'échanges européens, atteignant de nouveaux plus bas en près de sept ans, après des rapports de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) qui sont venus confirmer la surabondance d'offre pesant sur le marché.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 38,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 1,69 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents à 35,80 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, plombés depuis une semaine par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir inchangé son niveau actuel de production, ont encore nettement creusé leurs pertes vendredi, pâtissant des derniers rapports de l'Opep et de l'AIE peu optimistes sur une résorption des excédents l'an prochain.

Le Brent est tombé vers 16H40 GMT à 37,93 dollars le baril, signant un nouveau plus bas depuis fin décembre 2008, tandis que le WTI a atteint au même moment 35,67 dollars, un minimum depuis février 2009.

Le Brent et le WTI ont été mis à terre, (rejoignant) leurs plus bas en sept ans après le dernier rapport de l'AIE qui a confirmé les craintes d'un marché excédentaire jusqu'à l'an prochain, relevait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Dans son rapport mensuel, l'agence, basée à Paris et liée à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a maintenu sa prévision selon laquelle la production de l'Opep augmenterait encore de 1,2 million de barils par jour (mbj) l'an prochain, ce que ne compenserait pas une baisse de 600.000 b/j hors du cartel.

Ce rapport intervient en outre après que l'Opep a indiqué jeudi dans son propre rapport mensuel que sa production de pétrole avait grimpé en novembre de 230.000 b/j à 31,7 mbj.

Je crois qu'on a surtout assisté à des mouvements spéculatifs à la baisse. Le rapport de l'AIE n'a pas vraiment fourni d'éléments nouveaux par rapport à celui de l'Opep ou par rapport à ce qu'on sait depuis déjà plusieurs mois de l'état du marché. Il n'a donc pas joué de rôle décisif, tempérait toutefois Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Ce mouvement à la baisse est auto-entretenu et peut s'expliquer en grande partie par l'analyse technique des fondamentaux de l'offre et de la demande, ajoutait l'analyste.

Les peurs grandissantes concernant des facteurs tels qu'une surabondance d'offre excessive sur les marchés et la réduction visible de la demande de pétrole ont constamment hanté le moral des investisseurs et affecté en conséquence tout attrait qui pouvait demeurer pour le pétrole, commentait Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.



(c) AFP


Commenter Le pétrole plonge à de nouveaux plus bas en près de sept ans, lesté par l'excès d'offre

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

lundi 19 février 2018 à 17:14

France: Les prix des carburants reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 19 février 2018 à 14:34

La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter de 10% d'i…

Paris: La demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d'environ 10,8% d'ici à 2040, notamment du fait des transports, selon un scénario élaboré...

lundi 19 février 2018 à 13:33

Le pétrole monte un peu, le marché observe l'Iran et Israël

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment entre l'Iran et Israël...

lundi 19 février 2018 à 05:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter lundi en Asie mais l'élan pourrait être limité par la peur de voir les...

dimanche 18 février 2018 à 14:13

Abou Dhabi attribue à une compagnie espagnole une concession…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): La compagnie pétrolière publique des Emirats arabes unis (ADNOC) a annoncé dimanche avoir attribué à la société...

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite