Menu
RSS
A+ A A-

CGG veut lancer une augmentation de capital, avec le soutien de Bpifrance et Total

prix du petrole ParisParis: Le groupe français de services parapétroliers CGG a dévoilé lundi son intention de lever un montant maximum de 350 millions d'euros afin de financer son plan de transformation qui doit lui permettre d'affronter la chute des prix du pétrole, un projet qui l'a fait chuter en Bourse.
D'ores et déjà, le groupe en difficulté a dit bénéficier du soutien de la banque publique Bpifrance, son actionnaire à 7,04%, qui vient d'annoncer qu'il envisage de souscrire, aux côtés de l'IFP Energies Nouvelles, à l'appel au marché à hauteur de la participation que le concert détient, soit 10,62% du capital, a-t-il indiqué dans un communiqué publié après la clôture des marchés.

Il a précisé que le géant pétrolier Total envisageait aussi de le soutenir, si nécessaire, à hauteur de maximum 35 millions d'euros.

Une assemblée générale mixte des actionnaires se tiendra le 11 janvier à Paris, avait annoncé CGG dans un autre communiqué.

Elle aura pour objet de déléguer à son conseil d'administration la compétence de décider de lancer une augmentation de capital d'un montant maximum de 350 millions d'euros (prime d'émission comprise) par émission d'actions ordinaires, avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires.

Ce renforcement des fonds propres viendrait en complément des opérations de refinancement en cours, précise le texte.

Selon CGG, l'augmentation de capital serait lancée dans les meilleurs délais à l'issue de l'assemblée générale, si elle obtient le feu vert de cette dernière.

Cette annonce a mécaniquement pénalisé l'action CGG à la Bourse de Paris, où elle a abandonné 5,81% à 2,82 euros, lundi à la fermeture.

Le groupe fait face à un marché pétrolier durablement dégradé, qui a déjà grevé ses résultats au troisième trimestre, avec une perte nette de 1,07 milliard de dollars, multipliée par neuf en un an.

L'entreprise spécialisée dans les études et équipements sismiques est frappée de plein fouet par la réduction des investissements des compagnies pétrolières face à la chute des cours du pétrole, réduits de plus de moitié depuis mi-2014.

Dans le cadre de sa transformation amorcée fin 2013, CGG veut très fortement réduire ses coûts et son exposition aux activités très cycliques de sa division marine notamment pour se concentrer sur les missions à très fort contenu technologique.

En tout, les effectifs du groupe devraient avoir été réduits à 6.320 à la fin de l'année, soit une baisse de plus de 30% en deux ans, et même de 40% par rapport à la fin 2012.

Environ 126 millions de dollars sur un total maximum de 135 millions de dollars des obligations 2017 de CGG ont été apportés pendant la première période de l'offre publique d'échange menée par la filiale américaine de CGG, a par ailleurs annoncé le groupe.

Ces obligations ainsi qu'un prêt de 84 millions d'euros lié à l'acquisition en 2012 de la division géoscience du néerlandais Fugro seront remplacés par un prêt à terme garanti et à maturité 2019.

Au terme de ce processus, la plus grande partie des dettes à moyen terme de CGG à échéances 2016/2018 aura ainsi été rééchelonnée, assure le groupe.



(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

BP encore dopé par la hausse des cours du pétrole

mardi 31 juillet 2018

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a fortement amélioré sa rentabilité au deuxième trimestre, à la faveur de la hausse des cours, ce qui lui permet de recompenser ses actionnaires et de renforcer sa présence sur le marché américain.

La Compagnie pétrolière française Total

Pétrole libyen: Total espère une solution rapide à la crise

vendredi 29 juin 2018

Paris: Total espère qu'une solution "sera trouvée très prochainement" à la crise autour du contrôle des terminaux pétroliers et de la gestion des revenus de l'or noir en Libye, où le groupe détient des participations dans plusieurs concessions.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite