Menu
A+ A A-

Le pétrole Brent chute à un nouveau plus bas en plus de six ans et demi à Londres

prix du petrole LondresLondres: Le cours du Brent, le pétrole échangé à Londres, a atteint lundi de nouveaux plus bas en plus de six ans et demi, après que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé vendredi à Vienne de laisser inchangé son niveau actuel de production.
Vers 14H05 GMT (15H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 41,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, soit son niveau le plus faible depuis le 12 mars 2009, alors que le cartel, qui pompe plus du tiers du brut mondial, s'est abstenu lors de sa réunion semestrielle de baisser sa production afin de réduire les excédents pesant sur le marché.

Le cours du Brent, qui évoluait à la baisse depuis le début de la séance, a franchi à la baisse vers 13H40 GMT le seuil de 42,23 dollars le baril, soit son précédent plus bas atteint le 24 août.

Le pétrole "reste fondamentalement orienté à la baisse et les indications persistantes selon lesquelles l'Opep souhaite laisser ses niveaux de production inchangés malgré une surabondance d'offre continue, dans l'espoir de regagner des parts de marché, vont rendre les prix vulnérables à de nouvelles pertes", relevait Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

En dépit de la chute des prix du pétrole, qui ont perdu plus de 60% de leur valeur depuis la mi-2014, l'Opep a décidé vendredi à Vienne de maintenir sa production à ses niveaux actuels, estimant qu'une réduction de celle-ci n'aurait pas beaucoup d'effet sur le marché.

La production des pays de l'Opep, qui pompent plus d'un tiers du pétrole mondial, se situe actuellement aux alentours de 32 millions de barils par jour (mbj), selon différentes études, soit au-delà de son objectif théorique de 30 mbj qui avait été maintenu inchangé lors de la précédente réunion du cartel en juin.

Les analystes de Commerzbank ont noté que le marché avait été négativement surpris par le fait que l'Opep ait finalement échoué à se mettre d'accord sur un objectif officiel de production et ait simplement convenu que les États membres devaient étroitement surveiller les tendances du marché.

"C'est pourquoi nous ne sommes guère étonnés de la récente chute des prix du pétrole malgré l'affaiblissement du dollar", ont-ils souligné.

De même, Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB, observait que la décision de l'Opep de ne pas intervenir pour enrayer la chute des cours du brut revenait à laisser le marché se rééquilibrer seul via le mécanisme des prix.

"Si l'Opep n'a pas l'intention de rééquilibrer le marché, alors les prix doivent contraindre l'offre et stimuler la demande. Les réserves de pétrole vont continuer à augmenter jusqu'à ce qu'un équilibre soit atteint", a prédit M. Schieldrop.

(c) AFP

Commenter Le pétrole Brent chute à un nouveau plus bas en plus de six ans et demi à Londres


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 14 juillet 2020 à 14:34

    Pétrole: la production de l'Opep a de nouveau reculé en juin

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    mardi 14 juillet 2020 à 13:01

    Le pétrole sur la défensive avant une réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi, les investisseurs adoptant une position attentiste avant la réunion mercredi du Comité de...

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite