Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York à 38,68 dollars le baril, toujours plombé par l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse lundi à New York, proches de leurs plus bas depuis 2009, continuant à pâtir de la décision de l'Opep de ne pas baisser sa production.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 1,33 dollar à 38,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A New York, "on évolue près des plus bas niveaux depuis six ans", a souligné Gene McGillian de Tradition Energy. "En gros, on attend de voir si les choses sont assez catastrophiques pour aller encore plus bas."

A Londres, le cours du Brent, référence européenne du brut, évoluait, lui, déjà à ses plus bas depuis six ans et demi, à moins de 42 dollars le baril.

"La décision de l'Opep de continuer leur politique, déjà appliquée depuis longtemps, de défense de leur part de marché a réveillé les craintes de voir la surabondance mondiale peser durablement sur le marché", a précisé M. McGillian.

Fidèle à la position adoptée un an plus tôt et maintenue il y a six mois, le cartel a décidé vendredi à Vienne de maintenir sa production à ses niveaux actuels, sans toutefois annoncer explicitement - fait inhabituel - de plafond chiffré de production.

"Il y avait beaucoup de spéculations avant la réunion de l'Opep vendredi pour savoir si le cartel allait s'accorder sur le plafond de production existant de 30 millions de barils par jour (mbj) ou s'il allait l'augmenter, et, si tel était le cas, de combien", ont noté les analystes de Commerzbank.

Or selon ces derniers, le marché a été négativement surpris par le fait que l'Opep ait finalement échoué à se mettre d'accord sur un objectif officiel de production et ait simplement convenu que les États membres devaient étroitement surveiller les tendances du marché.

De plus, "le marché américain a aussi fait face à de mauvaises nouvelles, dont l'annonce par le département de l'Energie (DoE) que la production des Etats-Unis est proche de 9,2 mbj, ce qui fait beaucoup de pétrole sur le marché", a ajouté M. McGillian.

Le niveau élevé de l'offre a largement contribué à faire chuter le marché lors de la seconde moitié de 2014, et à faire avorter toute tentative de rebond l'année suivante.

Dans ce contexte, l'annonce vendredi d'une nouvelle nette baisse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis est passée presque inaperçue, ce décompte ayant décliné de 10 unités la semaine dernière.
(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en nette baisse à New York à 38,68 dollars le baril, toujours plombé par l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite