Menu
A+ A A-

Le pétrole tente de se reprendre mais reste lesté par l'offre surabondante

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole tentaient de se reprendre jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient lestés par la surabondance persistante de l'offre dans un marché prudent à la veille de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 43,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 95 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le cours du Brent est tombé mercredi vers 19H10 GMT à 42,43 dollars, son niveau le plus faible depuis fin août.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 60 cents à 40,54 dollars. Le prix du baril de WTI a fini mercredi sous 40 dollars pour la première fois depuis fin août (à 39,94 dollars).

Avant la réunion de l'Opep vendredi à Vienne, les cours du pétrole évoluent proches de niveaux de faiblesse atteints pendant la crise économique de 2008/2009, soulignaient les analystes de Commerzbank.

La plupart des observateurs s'attendent en effet à ce que le cartel, qui contribue largement à la déprime des cours en s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et en les dépassant nettement dans les faits, s'en tienne à sa stratégie actuelle, portée par l'Arabie saoudite, consistant à inonder le marché d'or noir pour contrer l'essor du pétrole de schiste américain et préserver ses parts de marché.

Même si pour les analystes de Commerzbank, la faiblesse actuelle des cours pourrait pousser les membres de l'Opep à agir d'une manière ou une autre vendredi.

En attendant, le marché était ballotté au gré de spéculations et de propos des ministres des pays membres de l'Opep à leur arrivée à Vienne.

Il semblerait que la plupart des membres de l'Opep est prête à donner son accord sur une baisse de la production (du cartel), le seul problème est qu'aucun d'eux ne parle que sa propre production mais plus celle de l'Arabie saoudite (le chef de file de l'Opep) ou d'autres états du Golfe, relevait-on chez Commerzbank.


Pour sa part, l'Iran n'est pas prêt à accepter des discussions remettant en cause son droit d'augmenter sa production de pétrole, malgré la chute actuelle des cours du brut, a déclaré jeudi le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh à son arrivée dans la capitale autrichienne.



(c) AFP

Commenter Le pétrole tente de se reprendre mais reste lesté par l'offre surabondante


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole dans le rouge, inquiétudes sur la demande chinois…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, dans un climat morose lié à la propagation rapide du nouveau...

    mercredi 22 janvier 2020 à 21:48

    Le pétrole au plus bas depuis sept semaines

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement reculé mercredi, retombant à leur plus bas niveau depuis début décembre alors que...

    mercredi 22 janvier 2020 à 18:14

    Le pétrole à son plus bas de l'année, craintes d'un surplus …

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur baisse mercredi en cours d'échanges européens, crevant leur plancher de 2020, les investisseurs étant préoccupés...

    mercredi 22 janvier 2020 à 11:50

    Le pétrole en baisse, craintes d'un surplus d'or noir

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence Internationale de l'Energie (AIE), par la voix de...

    mardi 21 janvier 2020 à 21:40

    Le pétrole, gardant un oeil sur la Libye, termine en baisse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs misant sur un rétablissement rapide de la situation en...

    mardi 21 janvier 2020 à 17:59

    Le pétrole limite ses pertes en cours de séance

    Londres: Les prix du pétrole limitaient leurs pertes mardi en cours d'échanges européens après un point bas atteint en milieu de journée, attentifs...

    mardi 21 janvier 2020 à 12:17

    Le pétrole en baisse, retour au premier plan des craintes su…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi en cours d'échanges européens alors que les craintes sur la demande mondiale refont surface, reléguant...

    lundi 20 janvier 2020 à 15:37

    Eni rachète 70% d'Evolvere, spécialisée dans l'énergie solai…

    Milan: Le géant pétrolier et gazier Eni a annoncé lundi avoir finalisé le rachat de 70% de la société italienne Evolvere, spécialisée...

    lundi 20 janvier 2020 à 13:41

    Les prix des carburants repartent à la baisse, après presque…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce jour. Cette baisse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 3 janvier 2020 Les prix du pétrole ont bondi de plus de 4% peu après l'annonce dans la nuit de la mort du général et émissaire de la République islamique en Irak.

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite

    En novembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le dimanche 22 décembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2019, le prix du pétrole en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,8 % après −1,0 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières alimentaires qui accélèrent (+3,3 % après +1,1 %). Les prix des matières premières industrielles diminuent moins fortement qu’au mois d’octobre (−1,6 % après −2,8 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit (+5,9 % après −5,4 %), à...

    Lire la suite

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite