Menu
A+ A A-

Le pétrole stable dans un marché qui se positionne avant l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs se positionnant à quelques jours de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui ne devrait pas abaisser son plafond de production malgré la surabondance d'offre persistante dont souffre le marché.
Vers 17H45 GMT (18H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 44,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 14 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait en revanche 19 cents à 41,90 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir terminé dans le rouge la semaine dernière, se sont affichés en hausse la majeure partie de la séance, à la faveur d'achats à bon compte avant l'Opep, avant de tenter de se stabiliser.

Les investisseurs tentaient en effet de tirer profit de la volatilité du marché à l'approche de la réunion semestrielle du cartel vendredi à Vienne.

Les investisseurs prennent position dans la perspective de l'Opep bien qu'il y ait bien peu de chances que l'Arabie saoudite accepte une baisse de la production pour faire remonter les prix. Nous sommes dans un pur mouvement de spéculation, notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, soulignant que ce mouvement pourrait encore se répéter pendant plusieurs séances.

De leur côté, Michael Van Dulken et Augustin Eden, analystes chez CMC Markets, faisaient remarquer que même si l'Arabie saoudite est confrontée aux pressions accrues d'autres membres du cartel estimant que sa politique de production tous azimuts s'est heurtée à la résistance des producteurs hors-Opep, elle n'allait vraisemblablement pas amender sa stratégie destinée à maintenir ses parts de marché.

L'offensive commerciale du cartel, Arabie saoudite en tête, a en effet largement contribué à la déprime des cours depuis un an et demi, l'Opep s'abstenant d'abaisser ses objectifs de production et les dépassant même nettement dans les faits.

A moins d'une surprise à Vienne, il est peu probable que les prix augmentent significativement dans les mois à venir. Il faudra toutefois surveiller de près les discussions qui auront lieu à propos de la production iranienne qui est l'enjeu majeur de cette réunion de mon point de vue, relevait M. Dembik.

L'arrivée de l'Iran, à la faveur de la levée des sanctions occidentales prévue en janvier, dans un marché qui croule déjà sous l'excès d'offre, n'est pas de bon augure pour les cours du brut, qui ont perdu plus de 60% de leur valeur depuis juin 2014.

La production pétrolière de l'Iran est actuellement de 2,8 millions de barils par jour (mbj) et, si les sanctions sont effectivement levées comme prévu, sa capacité devrait augmenter de 1 mbj d'ici à fin 2016.



(c) AFP

Commenter Le pétrole stable dans un marché qui se positionne avant l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite