Menu
A+ A A-

Koweït: le ministre du Pétrole perd son portefeuille

prix du petrole koweïtKoweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Ali al-Omair, en brouille avec des responsables du secteur de l'énergie, a perdu dimanche son portefeuille, à quelques jours d'un sommet de l'OPEP.
Le ministre des Finances Anas al-Saleh a été nommé ministre du Pétrole par intérim, selon un décret de l'émir publié par l'agence officielle Kuna, tandis que Ali al-Omair a été nommé ministre des Travaux publics dans le cadre d'un léger remaniement ministériel, décidé par l'émir.

M. Omair, qui est également député et ministre d'Etat pour les Affaires parlementaires, avait été nommé ministre du Pétrole en janvier 2014 et avait entretenu des rapports difficiles avec les patrons des grandes compagnies pétrolières publiques de l'émirat.

Début novembre, le PDG de la Kuwait Petroleum Corp. (KPC), Nizar al-Adasani, avait contesté des nominations décidées par M. Omair à la tête de deux filiales de sa compagnie.

Il avait alors estimé dans une lettre que ces décisions ne relevaient pas de la compétence du ministre, affirmant que ce genre de nomination relevait du Conseil suprême du pétrole et du Conseil d'administration de la KPC.

En outre, la démission présentée en septembre par le ministre de l'Electricité, de l'Eau et des Travaux publics, Ahmed al-Jassar, a été acceptée, a ajouté l'agence. L'intérim à ce poste est assuré par le ministre d'Etat pour les Affaires du gouvernement, cheikh Mohamed Abdallah Al-Sabah.

Le ministre Ahmed al-Jassar avait démissionné en septembre après avoir été condamné, en même temps que quatre hauts responsables et onze anciens responsables, à deux ans de prison et une amende équivalente à 66.000 dollars (58.700 euros) chacun.

Ils avaient été laissés en liberté contre une caution individuelle équivalente à 3.300 dollars (2.900 euros).

M. Jassar devait être auditionné mardi au Parlement pour de présumés abus financiers et administratifs en rapport avec l'attribution d'un contrat de 4,3 milliards de dollars pour une extension de l'aéroport de Koweït.

Le Koweït produit 2,8 millions de barils par jour de pétrole et détient quelque 7% des réserves mondiales de brut. Ses recettes pétrolières assurent plus de 90% de ses revenus.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doit se réunir vendredi prochain à Vienne pour étudier les appels de certains de ses membres à une réduction de la production en vue de soutenir les cours du brut. Le Koweït a refusé de dire s'il était favorable à une réduction de l'offre.

Le gouvernement koweïtien, formé de 16 membres, a été formé après les élections législatives de juillet 2013.



(c) AFP

Commenter Koweït: le ministre du Pétrole perd son portefeuille


    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    mardi 13 novembre 2018

    Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

    Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

    jeudi 26 avril 2018

    L'Irak autorise l'exploration pétrolière près des frontières…

    Bagdad: Le ministère irakien du Pétrole a accordé jeudi trois permis d'exploration pétrolière près de sa frontière avec l'Iran, pour la première...

    lundi 16 avril 2018

    Pétrole: Oman et Koweït exhortent à poursuivre la coopératio…

    Koweït: Le Koweït et Oman ont appelé lundi les pays membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite