Menu
A+ A A-

Koweït: le ministre du Pétrole perd son portefeuille

prix du petrole koweïtKoweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Ali al-Omair, en brouille avec des responsables du secteur de l'énergie, a perdu dimanche son portefeuille, à quelques jours d'un sommet de l'OPEP.
Le ministre des Finances Anas al-Saleh a été nommé ministre du Pétrole par intérim, selon un décret de l'émir publié par l'agence officielle Kuna, tandis que Ali al-Omair a été nommé ministre des Travaux publics dans le cadre d'un léger remaniement ministériel, décidé par l'émir.

M. Omair, qui est également député et ministre d'Etat pour les Affaires parlementaires, avait été nommé ministre du Pétrole en janvier 2014 et avait entretenu des rapports difficiles avec les patrons des grandes compagnies pétrolières publiques de l'émirat.

Début novembre, le PDG de la Kuwait Petroleum Corp. (KPC), Nizar al-Adasani, avait contesté des nominations décidées par M. Omair à la tête de deux filiales de sa compagnie.

Il avait alors estimé dans une lettre que ces décisions ne relevaient pas de la compétence du ministre, affirmant que ce genre de nomination relevait du Conseil suprême du pétrole et du Conseil d'administration de la KPC.

En outre, la démission présentée en septembre par le ministre de l'Electricité, de l'Eau et des Travaux publics, Ahmed al-Jassar, a été acceptée, a ajouté l'agence. L'intérim à ce poste est assuré par le ministre d'Etat pour les Affaires du gouvernement, cheikh Mohamed Abdallah Al-Sabah.

Le ministre Ahmed al-Jassar avait démissionné en septembre après avoir été condamné, en même temps que quatre hauts responsables et onze anciens responsables, à deux ans de prison et une amende équivalente à 66.000 dollars (58.700 euros) chacun.

Ils avaient été laissés en liberté contre une caution individuelle équivalente à 3.300 dollars (2.900 euros).

M. Jassar devait être auditionné mardi au Parlement pour de présumés abus financiers et administratifs en rapport avec l'attribution d'un contrat de 4,3 milliards de dollars pour une extension de l'aéroport de Koweït.

Le Koweït produit 2,8 millions de barils par jour de pétrole et détient quelque 7% des réserves mondiales de brut. Ses recettes pétrolières assurent plus de 90% de ses revenus.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doit se réunir vendredi prochain à Vienne pour étudier les appels de certains de ses membres à une réduction de la production en vue de soutenir les cours du brut. Le Koweït a refusé de dire s'il était favorable à une réduction de l'offre.

Le gouvernement koweïtien, formé de 16 membres, a été formé après les élections législatives de juillet 2013.



(c) AFP

Commenter Koweït: le ministre du Pétrole perd son portefeuille


    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    jeudi 21 mai 2020

    Koweït et Arabie saoudite cessent la production de pétrole d…

    Koweït: Le Koweït et l'Arabie saoudite ont décidé d'arrêter en juin l'extraction de pétrole dans une zone neutre partagée, alors que les...

    dimanche 12 avril 2020

    OPEP(+): Accord "historique" sur une baisse de la …

    Londres: Les principaux pays producteurs de pétrole se sont mis d'accord sur une baisse de la production de pétrole de près de...

    jeudi 09 avril 2020

    Pétrole: réduction de 10 à 15 millions de barils par jour en…

    Koweït: Les pays pétroliers, qui tiennent jeudi une réunion destinée à stabiliser le marché, envisagent de réduire la production de 10 à...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 06 juillet 2022 à 17:23

    Le pétrole sous les 100 dollars, malgré un marché en mal de …

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient mercredi leur déclin après leur chute de la veille, entrainée par les craintes de récession et...

    mercredi 06 juillet 2022 à 16:32

    Le pétrole poursuit sa chute, le Brent passe à son tour sous…

    Londres: Emporté par les craintes de récession, le Brent, référence de l'or noir en Europe, poursuivait sa chute mercredi après de lourdes...

    mercredi 06 juillet 2022 à 15:34

    Comment les prix du pétrole pourraient atteindre 65 dollars

    New York: Selon Citigroup, les prix du pétrole pourraient chuter à 65 dollars le baril d'ici la fin de l'année et à...

    mercredi 06 juillet 2022 à 11:59

    Le pétrole se ressaisit, l'offre de brut restant limitée

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi après leur chute vertigineuse de la veille, les inquiétudes quant aux baisses d'approvisionnement d'or...

    mercredi 06 juillet 2022 à 09:30

    Le pétrole se reprend après sa chute libre de mardi

    Zurich: Les prix du pétrole repartaient à la hausse mercredi, après leur plongeon de la veille. Les craintes d'une récession dans les...

    mardi 05 juillet 2022 à 21:50

    Le pétrole en chute libre, plombé par les craintes de récess…

    Cours de clôture: Les cours de l'or noir ont plongé mardi, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de brut, qui...

    mardi 05 juillet 2022 à 18:36

    Les craintes de récession font chuter pétrole, euro et Bours…

    Paris: La crainte d'une "récession à venir" était de retour mardi sur les marchés financiers où actions, pétrole, euro et livre sterling...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:50

    Le pétrole accélère sa chute, le WTI sous les 100 dollars, l…

    Londres: Le pétrole accélérait son plongeon mardi, le Brent de la mer du Nord dévissant de près de 10% et son homologue...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:30

    Le pétrole perd 5% emporté par les craintes de récession, le…

    New York: Les deux références du pétrole dévissaient mardi de plus de 5%, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite