Menu
A+ A A-

Le pétrole repart à la baisse avant les stocks US

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, la perspective d'une nouvelle hausse des stocks américains de brut venant compromettre le net rebond suscité la veille par un regain de tensions au Moyen-Orient.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 45,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 53 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 58 cents à 42,29 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui avaient nettement rebondi mardi dans le sillage d'un regain de tensions géopolitiques entre la Turquie et la Russie, ont finalement décliné à nouveau mercredi, les investisseurs s'attendant à une nouvelle hausse hebdomadaire des stocks américains de brut dans un marché déjà plombé par la surabondance d'offre.

La Turquie, membre de l'OTAN, a abattu mardi un avion militaire russe qu'elle accuse d'avoir violé son espace aérien à sa frontière avec la Syrie, entraînant une brusque escalade des tensions avec Moscou.

L'incident, qui a un temps fait craindre une dégradation de l'approvisionnement d'or noir car le pétrole en provenance de Russie transite notamment par le détroit turc du Bosphore avant d'atteindre la Méditerranée, avait permis aux cours de nettement rebondir mardi.

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, les statistiques sur l'évolution des stocks américains (devraient) toutefois inverser la tendance de ces deux derniers jours pour repartir dans la tendance baissière de plus long terme.

Le ministère américain de l'Énergie (DoE) doit publier à 15H30 GMT son relevé hebdomadaire des réserves de pétrole aux États-Unis, après que l'association américaine American Petroleum Institute (API) en a donné sa propre estimation mardi soir.

Le rapport hebdomadaire de l'API fait état d'une hausse des stocks de brut de 2,6 millions de barils, dont 1,9 million de barils au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud)(qui servent de référence au pétrole échangé à New York, le WTI, NDLR), relevait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Selon ce dernier, l'API estime également que les réserves d'essence ont progressé de 1,4 million de barils tandis que les produits distillés ont augmenté de 700.000 barils.

Si (les chiffres du DoE) se révèlent aussi élevés que ceux rapportés par l'API, les stocks américains de pétrole pourraient excéder le niveau record qu'ils ont atteint au printemps, soulignaient les analystes de Commerzbank.

De leur côté, les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent, selon des prévisions médianes, à une hausse des stocks de brut de 1 million de barils lors de la semaine achevée le 20 novembre.

Selon ces experts, les réserves d'essence auraient augmenté de 950.000 barils la semaine dernière tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) auraient pour leur part décliné de 750.000 barils.

Les marchés, préoccupés par l'excès d'offre mondiale, se tournent désormais vers le sommet de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) du 4 décembre à Vienne (Autriche) pour voir si le cartel est disposé à réduire ses niveaux élevés de production.

Selon M. Dembik, le consensus des investisseurs se serait amélioré quant aux mesures qui pourraient être prises à l'issue de la réunion de l'Opep alors que l'Arabie saoudite a laissé entendre lundi qu'elle était prête à collaborer avec d'autres producteurs non membres du cartel pour maintenir la stabilité des prix.

Qu'elle vienne des États-Unis, de la Russie ou de l'Opep, la surabondance mondiale a largement contribué à faire chuter les prix lors de la seconde moitié de 2014, puis à les maintenir à un bas niveau pendant 2015.



(c) AFP

Commenter Le pétrole repart à la baisse avant les stocks US



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite