Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, le marché centré sur l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, dans un marché qui tentait d'évaluer les chances d'un assouplissement de l'attitude de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) face à l'excès d'offre.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier, dont c'était le premier jour comme contrat de référence, perdait 57 cents à 41,33 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Néanmoins, ce prix est plus élevé que celui auquel le précédent contrat avait achevé la semaine dernière, à moins de 41 dollars, d'autant que le marché s'est nettement redressé lundi en début de séance, par rapport aux échanges électroniques d'avant l'ouverture.

L'Arabie saoudite a exprimé sa volonté de coopération et cela relance vraiment le marché, a mis en avant Carl Larry, de Frost & Sullivan.

L'Arabie saoudite, membre dominant de l'Opep, s'est dit prête à coopérer avec les autres producteurs, y compris hors du cartel, pour garantir la stabilité des prix, qui n'arrivent pas à se remettre de leur effondrement d'il y a un an et se trouvent depuis le début du mois proches de leurs plus bas niveaux depuis six ans et demi.

Je ne sais pas s'ils veulent vraiment coopérer (mais) ils vont être obligés de faire quelque chose, vu le poids de plus en plus lourd que fait peser le bas niveau du marché pétrolier sur le budget saoudien, a estimé M. Larry.

Les investisseurs sont particulièrement attentifs à toute déclaration de Ryad et d'autres grands producteurs du cartel, à l'approche de la réunion semestrielle de l'Opep, le 4 décembre.

Vu la faiblesse persistante des cours, la pression s'accroît sur l'Opep, notamment pour relever son plafond de production, actuellement fixé à 30 millions de barils par jour (mbj), ont rapporté les experts de Commerzbank.

Dans la perspective de cette réunion, l'Iran et le Venezuela essayent de faire pression sur les autres pays membres de l'Opep, afin que les prix ne tombent pas plus bas, ont-ils précisé, soulignant que Téhéran avait réitéré son intention de relever sa production dans le sillage de la levée des sanctions occidentales à son encontre.



(c) AFP



Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, le marché centré sur l'Opep

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite