Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre toujours plus près du seuil des 40 dollars

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, tiraillés entre les tendances baissières dues aux excédents et au dollar fort, et une demande solide ainsi que des soucis géopolitiques qui apportent une mesure de soutien.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre perdait 44 cents à 40,00 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), touchant le seuil de résistance avec lequel il a flirté toute la semaine, mais qu'il n'a plus franchi en clôture depuis la fin août.

Le pétrole se maintient autour de 40 dollars à cause de la forte demande que nous voyons, particulièrement pour l'essence, et puis beaucoup estiment qu'à 40 dollars c'est une bonne affaire, même si je pense que la pression à la baisse va durer, a déclaré John Kilduff, chez Again Capital.

Il y a assez de demande et assez de soucis de géopolitique pour apporter un soutien, et nous ne pouvons pas assister à toutes ces activités militaires et terroristes dans et autour de la Syrie et de l'Irak sans nous inquiéter pour les infrastructures pétrolières, a-t-il ajouté.


Toutefois, le renforcement du dollar, les excédents, les statistiques économiques qui restent médiocres en Chine, les prix (du pétrole) bradés par l'Irak, la déprime des autres matières premières comme le nickel et le cuivre qui sont à leurs niveaux les plus bas depuis plusieurs années - tout cela fait qu'il semble que ce ne soit plus qu'une question de temps avant que les prix du pétrole décrochent à la baisse, a énuméré M. Kilduff.

Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, a fait valoir de son côté que si d'un côté les prix du brut sont suffisamment bas pour justifier des réductions supplémentaires de production, de l'autre le marché s'inquiète de la douceur de l'hiver des deux côté de l'Atlantique, qui pourrait conduire à une baisse de la demande pour le fioul de chauffage dans les mois à venir.

Des analystes de Goldman Sachs ont même estimé dans un rapport publié mercredi que si le scénario d'un hiver clément se confirmait, le brut pourrait tomber, dans le pire des cas, aux alentours de 20 dollars le baril.

Mais les prix de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), au plus bas depuis 2009, pourraient conduire le cartel à adoucir sa position lors de sa réunion du 4 décembre (à Vienne), ajoutait M. Hansen.


(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre toujours plus près du seuil des 40 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de brut tire les stocks à la hauss…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite