Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre toujours plus près du seuil des 40 dollars

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, tiraillés entre les tendances baissières dues aux excédents et au dollar fort, et une demande solide ainsi que des soucis géopolitiques qui apportent une mesure de soutien.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre perdait 44 cents à 40,00 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), touchant le seuil de résistance avec lequel il a flirté toute la semaine, mais qu'il n'a plus franchi en clôture depuis la fin août.

Le pétrole se maintient autour de 40 dollars à cause de la forte demande que nous voyons, particulièrement pour l'essence, et puis beaucoup estiment qu'à 40 dollars c'est une bonne affaire, même si je pense que la pression à la baisse va durer, a déclaré John Kilduff, chez Again Capital.

Il y a assez de demande et assez de soucis de géopolitique pour apporter un soutien, et nous ne pouvons pas assister à toutes ces activités militaires et terroristes dans et autour de la Syrie et de l'Irak sans nous inquiéter pour les infrastructures pétrolières, a-t-il ajouté.


Toutefois, le renforcement du dollar, les excédents, les statistiques économiques qui restent médiocres en Chine, les prix (du pétrole) bradés par l'Irak, la déprime des autres matières premières comme le nickel et le cuivre qui sont à leurs niveaux les plus bas depuis plusieurs années - tout cela fait qu'il semble que ce ne soit plus qu'une question de temps avant que les prix du pétrole décrochent à la baisse, a énuméré M. Kilduff.

Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, a fait valoir de son côté que si d'un côté les prix du brut sont suffisamment bas pour justifier des réductions supplémentaires de production, de l'autre le marché s'inquiète de la douceur de l'hiver des deux côté de l'Atlantique, qui pourrait conduire à une baisse de la demande pour le fioul de chauffage dans les mois à venir.

Des analystes de Goldman Sachs ont même estimé dans un rapport publié mercredi que si le scénario d'un hiver clément se confirmait, le brut pourrait tomber, dans le pire des cas, aux alentours de 20 dollars le baril.

Mais les prix de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), au plus bas depuis 2009, pourraient conduire le cartel à adoucir sa position lors de sa réunion du 4 décembre (à Vienne), ajoutait M. Hansen.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite