Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en petite baisse à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont une nouvelle fois ouvert pratiquement à l'équilibre mardi à New York, les investisseurs restant prudents devant le rebond du dollar, qui pèse sur les cours, et le retour de risques géopolitiques.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre cédait 23 cents à 41,51 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors qu'il avait fini la séance de la veille sur une remontée inattendue après être resté longtemps dans le rouge.

Pour Ted Sloup, chez iiTrader, les investisseurs faisaient surtout des choix stratégiques avant l'expiration du contrat de décembre, cherchant à se positionner au mieux, et il estimait que les événements en France et en Syrie n'ont absolument aucun impact sur le marché.

D'autres étaient plus circonspects, notamment les analystes de Commerzbank, pour qui les incertitudes après les attentats de Paris ont provoqué un regain de volatilité sur les marchés lundi.

Selon eux, il est impossible de dire quel sera l'impact de ces attentats sur le marché du pétrole - d'un côté, en dépit des frappes lancées contre les positions du groupe de l'Etat islamique en Syrie, on n'attend pas d'effet notable sur l'offre de pétrole pour le moment. D'un autre côté la demande en Europe pourrait être refroidie, mais au total, ils prévoient tout de même que l'impact sur les prix sera extrêmement limité.

En raison de l'intensification de la demande de pétrole lors de périodes d'incertitudes, les prix du pétrole augmentent historiquement quand il y a des conflits mondiaux, a noté pour sa part Jonathan Sudaria, chez London Capital Group.

Mais ce mouvement était contré par le regain de vigueur du dollar mardi, particulièrement face à l'euro, ce qui pénalise les acheteurs de munis d'autres devises puisque les échanges sont libellés en billet vert.

Enfin, les investisseurs pouvaient essayer de se positionner avant les nouveaux chiffres sur les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, devant être publiés mercredi.

Carl Larry, chez Frost & Sullivan, a indiqué qu'il tablait sur une nouvelle augmentation des stocks de brut, assortie d'un repli des stocks d'essence et de produits distillés, en dépit d'une nouvelle accélération de la cadence des raffineries.



(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en petite baisse à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite