Menu
A+ A A-

L'Iran ne demandera pas à l'Opep son accord pour augmenter sa production

prix du petrole IranTéhéran: L'Iran, membre de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), ne demandera pas l'autorisation du cartel pour augmenter sa production après la levée des sanctions internationales qui doit intervenir début 2016, a déclaré mardi le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh.
Nous ne négocierons pas avec l'Opep pour augmenter notre production. Nous les en informerons seulement pour qu'ils s'adaptent, a déclaré M. Zanganeh lors d'une conférence de presse.

La déclaration iranienne survient alors que le marché pétrolier est aujourd'hui déprimé par la surabondance de l'offre, l'Opep, Arabie saoudite en tête, inondant notamment depuis plus d'un an le monde d'or noir pour défendre ses parts de marché face aux hydrocarbures de schiste américains, aux dépens des prix.

Le ministre iranien a déclaré à plusieurs reprises ces dernières semaines que l'Iran allait augmenter sa production de 500.000 barils par jour immédiatement après la levée des sanctions internationales, qui doit intervenir début 2016 dans le cadre de l'accord nucléaire avec les grandes puissances.

M. Zanganeh a ajouté que la production augmenterait d'un million de barils/jour un an plus tard.

L'Iran, qui a perdu ses parts du marché pétrolier international à cause des sanctions, ne va pas demander l'autorisation de quiconque pour les reprendre, a ajouté M. Zanganeh.

L'Iran, qui produit actuellement environ 2.8 millions de barils/jour, produisait avant le renforcement des sanctions --de la part des Etats-Unis et de l'Union européenne à partir de janvier 2012-- environ 3.8 barils/jour.

Les exportations de pétrole, qui s'élevaient à 2,3 millions avant janvier 2012, ont chuté à environ un million aujourd'hui.

Nous n'avons pas d'inquiétude pour vendre les 500.000 barils (...) Un nouvel équilibre doit être créé. Nous ne devons pas être inquiets sur les prix, a déclaré encore M. Zanganeh. Ceux qui ont profité de l'absence de l'Iran pour augmenter leur production et en ont tiré profit doivent eux s'inquiéter.

L'Arabie Saoudite a fortement augmenté sa production ces dernières années, compensant le manque de pétrole iranien sur le marché.

Selon des experts, l'Opep devrait en réalité produire en 2016 davantage de pétrole qu'actuellement avec la levée des sanctions imposées à l'Iran et l'Arabie saoudite étant susceptible d'augmenter sa production.

Nous allons doubler nos exportations peu de temps après la levée des sanctions. Si les prix sont divisés par deux, nous ne perdons pas. A aucune condition, l'Iran ne cèdera ses parts de marché aux autres pays, a encore affirmé le ministre iranien.



(c) AFP

Commenter L'Iran ne demandera pas à l'Opep son accord pour augmenter sa production


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    lundi 19 novembre 2018

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 20 novembre 2018

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 13 novembre 2018

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    lundi 12 novembre 2018

    Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

    lundi 12 novembre 2018

    La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite