Menu
A+ A A-

Le pétrole achève une mauvaise semaine par une nouvelle baisse

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore nettement baissé vendredi à New York, gardant le ton d'une semaine de déprime au cours de laquelle les investisseurs ont vu s'éloigner l'espoir d'une diminution de l'excès d'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 1,01 dollar à 40,74 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), perdant quelque 8% sur l'ensemble de la semaine pour tomber au plus bas niveau d'un contrat de référence depuis août.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'était le dernier jour comme contrat de référence, a reculé de 45 cents à 43,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché a été sous pression tout la semaine" et "craint de retomber comme en août à ses plus bas niveaux depuis six ans", a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy, mettant l'accent sur les inquiétudes autour du niveau élevé de l'offre américaine.

"L'espoir d'une diminution de l'offre a été brisé par l'annonce d'une hausse des stocks de brut et d'un rebond de la production aux Etats-Unis", a-t-il précisé, en référence à des chiffres publiés jeudi par le gouvernement américain.

Sur le plan de l'offre américaine, les investisseurs ont subi un nouveau coup vendredi avec l'annonce d'un rebond, certes minime à deux unités, du nombre de puits actifs aux Etats-Unis, selon un décompte établi par le groupe privé Baker Hughes.

A l'international, les nouvelles n'ont pas été plus favorables, après que "l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a publié ce (vendredi) matin un rapport plutôt défavorable", selon les termes de Mike Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

L'AIE, bras énergétique de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a prévenu que le gonflement sans précédent des stocks ces derniers mois devrait peser sur un marché déjà lesté par une offre excédentaire, d'autant plus que la consommation mondiale d'or noir va ralentir en 2016.

"En réaction, le marché du pétrole continue à essayer de voir jusqu'où il peut baisser", a commenté Tim Evans, de Citi.

Les investisseurs s'inquiètent d'autant plus de la surabondance mondiale que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ne laisse en rien croire qu'elle réduira ses quotas de production lors de sa prochaine réunion semestrielle, dans moins d'un mois.

"De plus, la déprime du marché est peut-être accentuée par une baisse des Bourses, après des chiffres décevants sur le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au troisième trimestre ainsi que les ventes au détail d'octobre aux Etats-Unis, et un renforcement du dollar", a estimé M. Evans.

La force du billet vert, qui continue à profiter de la perspective d'une normalisation monétaire rapide aux Etats-Unis, nuit au marché pétrolier, car les échanges, libellés en monnaie américaine, y deviennent plus coûteux.


(c) AFP

Commenter Le pétrole achève une mauvaise semaine par une nouvelle baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite