Menu
A+ A A-

Le pétrole croule sous une offre proche de ses records

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur déclin vendredi en fin d'échanges européens, creusant leurs pertes dans un marché déprimé par la surabondance d'offre.
Vers 17H20 GMT (18H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 43,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 26 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 94 cents à 40,81 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir tenté un rebond en début de séance, se sont ensuite enfoncés dans le rouge, atteignant peu après 16H00 GMT de nouveaux plus bas.

Le Brent est ainsi descendu jusqu'à 43,57 dollars le baril, un minimum depuis fin août tandis que le WTI a atteint 40,36 dollars, son plus faible niveau en deux mois et demi également.

Le pétrole brut a poursuivi son déclin pour une deuxième semaine consécutive alors que les stocks de brut aux États-Unis ont augmenté plus qu'attendu et que l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a indiqué que les stocks des pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avaient atteint un niveau record, commentait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Les stocks de brut ont augmenté de plus de quatre millions de barils la semaine dernière aux États-Unis, ce qui les ramène à moins de cinq millions de leur record, et la production a de nouveau monté, selon des chiffres publiés par le Département américain de l'Énergie (DoE).

Dans son dernier rapport mensuel sur le pétrole publié vendredi, l'AIE a de son côté prévenu que le gonflement des stocks de pétrole à un niveau record ces derniers mois - pour atteindre près de 3 milliards de barils fin septembre au sein des pays de l'OCDE - devrait peser sur un marché déjà lesté par une offre excédentaire, d'autant plus que la consommation mondiale d'or noir va ralentir en 2016.

Ce surplus d'offre est principalement dû à une production record de la Russie, de l'Irak et de l'Arabie saoudite, soulignait M. Hansen.

L'Opep a dans le même temps prédit que les marchés pétroliers mondiaux allaient rester excédentaires en 2016, ce qui, si cette prédiction se réalise, va encore reporter la reprise des prix, ajoutait l'analyste.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Arabie saoudite en tête, inonde depuis plus d'un an le monde d'or noir pour défendre ses parts de marché face aux hydrocarbures de schiste américains, aux dépens des prix.

De son côté, la production russe a atteint un niveau record de l'ère post-soviétique avec 11,12 millions de barils par jour (mbj).

Même si les membres de l'Opep n'augmentent pas du tout leur production par rapport au niveau actuel, ils produiront toujours trop de pétrole en 2016, notait pour sa part Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Or, selon lui, l'Opep devrait en réalité produire en 2016 davantage de pétrole qu'actuellement alors que les sanctions à l'encontre de l'Iran sont désormais levées et que l'Arabie saoudite est susceptible d'augmenter sa production.

Dans ce contexte, le marché attendait désormais le décompte hebdomadaire du groupe privé Baker Hughes sur le nombre de puits actifs aux États-Unis, prévu peu avant la clôture new-yorkaise.



(c) AFP

Commenter Le pétrole croule sous une offre proche de ses records



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    mercredi 28 février 2024 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite