Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient stables jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché fébrile après de lourdes pertes enregistrées mercredi et avant la publication des stocks américains de brut.
Vers 11H55 GMT (12H55 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 45,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, à l'équilibre par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 4 cents à 42,89 dollars.

Le marché pétrolier semblait hésiter sur la marche à suivre ce jeudi après avoir perdu plus de 3% la veille, le cours du Brent ayant même atteint mercredi vers 19H15 GMT un plus bas en plus de deux mois, à 45,62 dollars, et avant la publication dans l'après-midi des chiffres officiels des réserves américaines de brut, qui n'ont pu être donnés mercredi en raison d'un jour férié aux États-Unis.

Le pétrole tentait de revenir sur un plus bas ce matin en raison de l'affaiblissement du dollar. Les stocks demeurent toutefois à des niveaux importants et la demande inquiète les investisseurs, notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

De leur côté, Michael van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets, estimaient qu'un potentiel nouvel affaiblissement du dollar pouvait aider le pétrole et les matières premières à regagner du terrain jeudi, mais jugeait plus probable que ce soient les données hebdomadaires sur l'état des stocks américains de brut qui influencent le marché.

Le département américain de l'Énergie (DoE) doit annoncer jeudi vers 16H00 GMT l'état des réserves de brut aux États-Unis pour la semaine achevée le 6 novembre, alors que la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) a fait état mardi d'une hausse de plus de six millions de barils la semaine passée.

De leur côté, les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent, selon des prévisions médianes, à une hausse des stocks de brut de 1,3 million de barils lors de la semaine achevée le 6 novembre.

Toujours selon ces experts, les réserves d'essence auraient pour leur part baissé de 1 million de barils la semaine dernière, tout comme les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.).

Les statistiques du DoE devraient montrer une nouvelle hausse des réserves de brut américaines alors que les craintes entourant l'offre iranienne de pétrole maintiennent les perspectives du marché baissières à moyen terme, ajoutaient-ils.

Ils incluront aussi les derniers chiffres de la production américaine de brut, qui s'est légèrement appréciée au cours des deux dernières semaines, augmentant la déception du marché et pesant sur les prix. Toute nouvelle hausse de la production ajoutera de la pression sur les cours, relevaient pour leur part les analystes de Commerzbank.

Selon eux, les dernières déclarations de représentants de pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), notamment l'Arabie saoudite et le Koweït, ne laissaient en outre pas présager de changement de stratégie du cartel, qui se refuse à toute réduction de sa production afin de maintenir ses parts de marché, lestant encore davantage les perspectives de rebond durable des prix.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite