Menu
A+ A A-

Le pétrole décline nettement dans un marché lesté par une offre excédentaire

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'enfonçaient dans le rouge mercredi en fin d'échanges européens, accablés par la surabondance d'offre pesant sur le marché qui, selon plusieurs indicateurs, ne devrait pas s'alléger à court terme.
Vers 17H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 46,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,34 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,16 dollar à 43,05 dollars.

Les prix du pétrole ont de nouveau chuté mercredi après qu'une hausse des réserves plus importante que prévu selon des données de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) et de l'American Petroleum Institute (API) a alimenté les inquiétudes d'un excès d'offre, notait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Comme souvent en milieu de semaine, l'attention des investisseurs se portait sur les États-Unis, où le gouvernement publiera jeudi ses chiffres hebdomadaires sur l'offre. Habituellement publiés le mercredi, ils sont repoussés à cause d'un jour férié pour le 11 novembre.

En amont des chiffres officiels du département américain de l'Énergie (DoE), la fédération professionnelle American Petroleum Institute a publié mardi ses propres estimations sur l'état des réserves de brut aux États-Unis.

Les chiffres (de l'API) montrent que les stocks de brut américains ont augmenté de 6,3 millions de barils la semaine dernière. Les réserves dans le terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) ont aussi enregistré une hausse prononcée de 2,5 millions de barils. Ces deux chiffres ont largement dépassé les attentes, relevaient les analystes de Commerzbank.

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, le consensus table sur une hausse des stocks de 1,8 million de barils pour la semaine achevée le 6 novembre.

Les craintes de voir une surabondance persistante d'offre de brut inonder le marché étaient en outre alimentées par le rapport contrasté de l'Agence internationale de l'Énergie publié mardi.

L'AIE, basée à Paris et liée à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a estimé dans son rapport annuel mardi que le marché du pétrole devrait attendre 2020 pour se rééquilibrer, tout en n'excluant pas qu'il subisse une période prolongée de prix bas.

Les hausses de stocks et des attentes plus prononcées d'une hausse des taux américains cette année ont contribué à la baisse des prix sur le baril, ajoutait M. Dembik.

Le renforcement du dollar alimenté par la perspective d'un relèvement des taux d'intérêts américains a également contribué à assombrir le tableau. L'or noir est libellé en billets verts et tout renforcement du dollar pénalise les acheteurs détenteurs d'autres devises.



(c) AFP


Commenter Le pétrole décline nettement dans un marché lesté par une offre excédentaire


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite