Menu
A+ A A-

USA: hausse légèrement plus forte que prévu des stocks de brut au 30/10

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté légèrement plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 30 octobre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 2,8 millions de barils pour atteindre 482,8 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse de 2,5 millions.

Le chiffre du ministère est en revanche conforme à l'estimation de l'association professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait déjà tablé mardi soir sur une augmentation de 2,8 millions de barils.

Les réserves de brut restent "proches de niveaux pas vus à cette période de l'année depuis au moins 80 ans", a encore une fois souligné le DoE. Elles enregistrent une progression de 27% par rapport à la même période de l'an dernier.

Les réserves d'essence ont, de leur côté, baissé de 3,3 millions de barils, bien plus que ne l'attendaient les analystes de Bloomberg (-1,25), et un peu plus que ne l'attendait l'API (-3 millions).

Elles sont malgré tout en hausse de 6,7% par rapport à la même période de 2014, et restent au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette époque de l'année.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reflué de 1,3 million de barils, moins que ne le prévoyaient les experts de Bloomberg (-2 million) mais bien plus que ce qu'anticipait l'API (-200.000 barils).

Ils progressent de 17,6% par rapport à la même époque en 2014, et restent au milieu de la fourchette moyenne pour cette période de l'année.

- Production en hausse

Très surveillée par les analystes, la production américaine a encore progressé, à hauteur de 48.000 barils par jour, pour s'établir à 9,160 millions de barils par jour (mbj).

Egalement suivies de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, le WTI, ont reflué de 200.000 barils, à 53,1 millions, un peu moins que ne l'avait prévu l'API (-500.000).

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont baissé de 2,3 millions de barils.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,7 mbj de produits pétroliers, soit 1,1% de plus qu'à la même époque en 2014.

Durant la même période, la demande de produits distillés a progressé de 8,9% sur un an, et celle d'essence a avancé de 2,5%.

Les raffineries américaines ont encore accéléré la cadence, fonctionnant à 88,7% de leurs capacités contre 87,6% la semaine précédente.

Vers 16h00 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre amplifiait un peu son repli, cédant 83 cents à 47,03 dollars.

(c) AFP

Commenter USA: hausse légèrement plus forte que prévu des stocks de brut au 30/10


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    lundi 18 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, suivant le prix du pétrole brent, autour de 67...

    lundi 18 mars 2019 à 12:05

    Opep: Pas de réunion en avril, décision en juin sur la produ…

    Bakou: L'Opep est près de renoncer à tenir une réunion prévue en avril, attendant celle de juin pour décider s'il y a...

    lundi 18 mars 2019 à 10:14

    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie

    Bakou: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix Etats alliés menés par la Russie se réunissent lundi...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole recule légèrement avant une réunion de l'Opep

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé légèrement vendredi dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:07

    La production de pétrole du Venezuela baisse régulièrement

    Washington: Le représentant spécial américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, a déclaré vendredi que les exportations pétrolières vénézuéliennes diminuaient régulièrement, de l'ordre...

    vendredi 15 mars 2019 à 13:23

    Le pétrole recule un peu avant une réunion de suivi de l'Ope…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite