Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse, prudence avant les chiffres sur les stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite baisse mercredi à New York, les investisseurs restant prudents avant la publication de chiffres officiels sur l'état des stocks de brut aux Etats-Unis attendus en petite hausse.
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre cédait 23 cents à 47,67 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs attendaient la publication à 15h30 GMT des chiffres hebdomadaires du ministère de l'Energie (DoE) sur les stocks de produits pétroliers dans le pays.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendent, selon des prévisions médianes, à une nouvelle hausse modérée des stocks de brut, à hauteur de 2,5 millions de barils, lors de la semaine achevée le 30 octobre.

Toujours selon ces experts, les réserves d'essence auraient pour leur part baissé de 1,25 million de barils la semaine dernière, tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) auraient décliné de 2 millions de barils.

L'association professionnelle API, qui a livré ses propres estimations mardi soir, a évoqué des tendances globalement similaires, avec une hausse de 2,8 millions de barils des stocks de brut, un repli de 3 millions de barils de ceux d'essence, et de juste 200.000 barils de ceux de produits distillés.

De tels chiffres, s'ils se vérifiaient, confirmeraient le ralentissement de l'abondement des réserves de brut, facilité par la remise en service progressive de raffineries mises au pas par des opérations de maintenance saisonnières, et accompagné d'une baisse des stocks de produits pétroliers témoignant d'un bon niveau de la demande.

Toutefois la question restait posée de savoir si cette situation justifiait que les cours retrouvent leur plus haut niveau depuis la mi-octobre, à la faveur d'un bond de presque 11% en une semaine.

Selon Carl Larry, chez Frost & Sullivan, le rythme élevé des ventes de voitures aux Etats-Unis, au plus haut depuis dix ans selon les chiffres d'octobre parus mardi, donne l'espoir de voir les Américains maintenir leur consommation de produits pétroliers à un niveau élevé.

La demande américaine, combiné à la réduction des investissements des producteurs de pétrole, donne un espoir de rééquilibrage d'un marché actuellement écrasé par les excédents.

"Le baril à 50 dollars semble équilibré, c'est lié à l'économie", a dit M. Larry, assurant que actuellement "l'économie américaine est assez solide pour pousser le brut jusqu'à 50 dollars".

"Le prix du Brent (coté à Londres) risque de pouvoir difficilement défendre le seuil des 50 dollars le baril" franchi mardi, estimaient en revanche les analystes de Commerzbank.

Ils ont fait remarquer que la hausse des cours avait été favorisée par des éléments ponctuels n'illustrant pas de tendance durable à l'atténuation des excédents: une grève des ouvriers de Petrobras au Brésil, et la fermeture d'un terminal d'exportation en Libye en raison de la sécurité dégradée.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse, prudence avant les chiffres sur les stocks



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite