Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit légèrement dans un marché déjà tourné vers les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient en légère hausse mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs restant néanmoins prudents dans un marché toujours lesté par la surabondance d'offre et lorgnant vers les nouveaux chiffres des stocks américains de brut.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 49,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 76 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 89 cents à 46,55 dollars.

Depuis les trois dernières séances, la volatilité semble diminuer avant les chiffres des stocks de brut qui seront publiés en ce milieu de semaine, notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Malgré ce léger rebond, le déséquilibre persistant entre l'offre et la demande sur les marchés pétroliers continuait à freiner toute hausse durable des prix.

Les orientations du marché pour le pétrole brut demeurent baissières alors que l'offre excède toujours la demande et qu'une crainte persistante que le dollar se renforce quand la Réserve fédérale américaine (Fed) augmentera finalement ses taux d'intérêt, freine les investisseurs, notait Dominic Stewart, analyste chez ETX Capital.

Selon ce dernier, la perspective d'une faible demande chinoise et une production russe record ont également pesé sur les cours du pétrole.

L'annonce en début de semaine que l'activité manufacturière en Chine a continué de se contracter fortement en octobre, quoique à un rythme moins prononcé que les mois précédents, était en effet jugée de mauvais augure pour la santé de la deuxième économie mondiale et du premier consommateur d'énergie au monde.

De même, aux États-Unis, l'activité manufacturière s'est un peu ralentie, même si elle est restée proche des attentes.

Les données relatives à l'activité économique dans le secteur manufacturier publiées lundi en Chine et celles des États-Unis témoignent d'une croissance seulement modérées de la demande de pétrole chez ces deux pays qui sont des consommateurs de brut de premier plan, soulignaient pour leur part les analystes de Commerzbank.

Le fait que le schéma fondamental du marché reste négatif a été confirmé par les dernières données sur la production de pétrole brut de la Russie, relevaient également Tamas Varga et Stephen Brennock, analystes de PVM.

Le plus gros producteur du monde a augmenté sa production en octobre pour atteindre un nouveau record de l'ère post-soviétique, à 10,78 millions de barils par jour, ajoutaient-ils.

Les investisseurs étaient désormais tournés vers les prochains chiffres hebdomadaires des réserves américaines de brut, qui seront publiés mercredi.

La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) publiera pour sa part ses estimations dès mardi, après la clôture des échanges européens.

Si nous voyons les stocks de brut se stabiliser dans le sillage d'une utilisation en hausse des raffineries, dont la saison de maintenance de septembre-octobre touche à sa fin, cela pourrait conduire à de nouvelles hausses des cours pétroliers, indiquait Angus Nicholson, analyste chez IG.

Mais les experts estimaient pour la plupart que le département américain de l'Energie (DoE) devrait annoncer une nouvelle progression, la sixième d'affilée, des réserves au cours de la semaine passée, ce qui traduit généralement une baisse de la demande de la première économie mondiale.



(c) AFP



Commenter Le pétrole rebondit légèrement dans un marché déjà tourné vers les stocks américains

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite