Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché craignant l'augmentation des excédents

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, les investisseurs restant pessimistes sur les perspectives de résorption des excédents et tablant plutôt sur une augmentation des réserves aux Etats-Unis.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 1,10 dollar à 42,88 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au plus bas depuis deux mois.

"Les gens se positionnent en attendant encore des mauvaises nouvelles sur les stocks demain (mercredi)" aux Etats-Unis", a déclaré Bart Melek, chez TD Securities.

"Le marché table sur une augmentation des stocks de brut de 3,3 milions de barils", couplée à une demande faible en essence, et la poursuite "d'excédents chroniques pour encore quelques trimestres", a-t-il précisé.

Le département américain de l'Énergie (DoE) doit publier mercredi ses chiffres hebdomadaires sur les réserves de pétrole aux États-Unis, considérés comme un bon indicateur de la demande de brut chez le premier consommateur au monde.

L'association professionnelle API doit publier sa propre estimation mardi après la clôture du marché.

Selon une estimation médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut auraient augmenté de 3,1 millions de barils la semaine dernière.

Les experts de Commerzbank ont évoqué pour leur part les excédents mondiaux de diesel, dus notamment à une demande timide et de fortes exportations chinoises, et "la crainte croissante que les installations de stockage puissent bientôt arriver à saturation", ce qui signifie que les raffineries en produisent moins, et donc que les stocks de brut vont encore progresser.

"En d'autres termes, peu de choses suggèrent la fin de la chute du marché pétrolier", ajoutaient-ils.

Selon Lukman Otunuga, analyste chez FXTM, les craintes concernant la demande mondiale de pétrole ont en outre été renforcées par les incertitudes entourant la croissance économique chinoise, et des inquiétudes grandissantes sur la vigueur de la reprise américaine.

"Dans ce contexte où le sujet principal est la réduction de la demande de brut, les prix pourraient continuer à décliner", a-t-il fait valoir.

M. Melek jugeait également que les prix avaient encore un potentiel de baisse, avant que, dans six à neuf mois, le marché puisse se reprendre à la faveur d'une contraction de l'offre que semble préparer la réduction actuelle des investissements.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite