Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite dans un marché attentiste avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole oscillaient mollement autour de l'équilibre mardi en fin d'échanges européens, faute de nouvelles fraîches à se mettre sous la dent et avant la publication des stocks américains de brut mercredi.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 48,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 19 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 34 cents à 45,55 dollars.

"Les cours du brut sont brièvement repassés dans le vert, les investisseurs ayant probablement engrangé quelques profits sur leurs positions baissières, avant que les prix ne se replient à nouveau", notait Fawad Razaqzada chez Forex.com.

Selon l'analyste, l'indécision du marché suggère une position attentiste des investisseurs, faute de nouvelles impulsions pouvant orienter les cours depuis les chiffres décevants de la croissance économique chinoise publiés lundi.

Le marché semblait par ailleurs préoccupé par la publication mercredi des stocks de brut aux États-Unis, reflet de l'état de l'offre et de la demande du plus gros consommateur de pétrole au monde, faisant passer au second plan une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prévue à Vienne le même jour.

"La réunion technique mercredi des représentants de l'Opep avec les représentants des pays producteurs de pétrole non membres du cartel ne devrait pas générer beaucoup de volatilité, à moins évidemment que quelque chose d'inattendu soit annoncé", poursuivait Fawad Razaqzada.

"Bien qu'il y ait une faible chance de voir actée une quelconque mesure concrète pour réduire l'abondance de l'offre pétrolière, la vague perspective d'un consensus minimal devrait au moins décourager les acteurs du marché de parier sur une poursuite de la baisse des prix", estimait-on chez Commerzbank.

Pour Fawad Razaqzada, "l'attention sera plutôt focalisée sur le rapport hebdomadaire des stocks américains de brut mercredi ainsi que sur les statistiques concernant les puits de forage américains vendredi".

Néanmoins, selon les analystes de Commerzbank, une nouvelle augmentation brutale des stocks de brut, comme celle de la semaine précédente, ne devrait plus décontenancer les investisseurs dans la mesure où elle s'explique notamment par la saison de maintenance des raffineries.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite dans un marché attentiste avant les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite