Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché inquiet pour la demande chinoise

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé lundi à New York, le marché semblant découragé devant la décélération confirmée de la croissance économique chinoise, qui fait craindre pour la demande en l'absence d'éléments laissant attendre un repli de l'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a perdu 1,37 dollar à 45,89 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).
 
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a perdu 1,85 dollar à 48,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"C'est la poursuite du mouvement de baisse la semaine dernière", a noté Kyle Cooper, de IAF Advisors, notant que le marché n'avait "pas pu rester sur l'élan" qui avait permis aux cours de rebondir vendredi.
 
"La Chine est la chose principale aujourd'hui, il n'y avait rien d'inspirant dans les chiffres de la production industrielle et cela donne un ton négatif pour commencer la semaine", a déclaré pour sa part Phil Flynn, de Price Futures Group.
 
La production industrielle a fortement ralenti en septembre dans la deuxième économie mondiale pour s'afficher en hausse de 5,7% sur un an, contre 6,1% en août, et la croissance du produit intérieur brut de l'ensemble du troisième trimestre s'est établie à 6,9%, sa pire performance depuis 2009.
 
Aux Etats-Unis, "un début médiocre de la saison des résultats d'entreprises pèse sur le moral" des investisseurs et contribue également à pousser les cours en baisse, a jugé pour sa part Matt Smith, de ClipperData.
 
Enfin du côté de l'offre, le marché attend des signes tangibles d'un resserrement qui tarde à se manifester.
 
"On prévoit que les choses vont s'améliorer à long terme, mais la réalité, semaine après semaine, c'est qu'il n'y a pas de resserrement", a souligné Kyle Cooper, en faisant particulièrement référence aux chiffres hebdomadaires du ministère américain de l'Energie (DoE) sur les stocks et la production de brut aux Etats-Unis.
 
"On n'a pas besoin d'avoir des chiffres qui poussent franchement à la hausse, mais il faudrait au moins une tendance qui soit moins baissière", a-t-il dit, alors que les stocks de brut se sont affichés en hausse plus forte qu'attendu deux semaines de suite.
 
Enfin, "avec l'Iran qui commence à mettre en oeuvre l'accord sur le nucléaire conclu en juillet, le marché se prépare à un surcroît d'offre, puisque l'Iran se dit en mesure de produire 3,4 millions de barils par jour (mbj) six à sept mois après la levée des sanctions, contre 2,8 mbj ces derniers mois", a noté pour sa part Tim Evans, chez Citi.
 
Les Iraniens "sont impatients d'augmenter leur production, mais ils sont aussi malheureux des prix actuels", ajoutait M. Evans, estimant que la République islamique souhaite voir remonter les cours vers 70 à 80 dollars le baril, grâce à une réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
 
Or les analystes estiment généralement qu'il y a peu de chances qu'une réunion technique entre membres de l'Opep et pays hors-Opep, prévue mercredi à Vienne, débouche sur des mesures significatives.
 
"Au mieux, une fourchette de prix équitable pourrait être annoncée par l'Opep" pour guider le marché, a estimé Adam Longson, chez Morgan Stanley.
 


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse dans un marché inquiet pour la demande chinoise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite