Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, hausse plus forte que prévu des stocks américains de brut

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole chutaient jeudi en fin d'échanges européens, lestés par la hausse plus forte que prévu des stocks américains de brut rapportée par le département américain de l'Énergie (DoE), et dans un marché plombé par la surabondance d'offre.
Vers 16H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 48,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 58 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 89 cents à 45,73 dollars.

Selon le DoE, lors de la semaine achevée le 9 octobre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 7,6 millions de barils pour atteindre 468,6 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse de 2,577 millions.

La hausse des stocks de brut aux États-Unis est complètement baissière pour les cours, notait Thomas Pugh, analyste chez Capital Economics.

Robert Montefusco, courtier chez Sucden Financial, partageait ce point de vue, ajoutant que la surabondance d'offre qui plombe le marché continue de peser sur les prix et empêche les cours du WTI de s'installer au-dessus du seuil des 50 dollars le baril, avec lequel ils avaient renoué en fin de semaine dernière.

La production américaine de pétrole de schiste a un peu baissé, mais pas autant qu'il le faudrait, soulignait l'analyste. Le boom du pétrole de schiste aux États-Unis, combiné à une augmentation de la production des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a contribué à diviser les prix du pétrole par deux depuis juin 2014.

Selon Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Markets, les stocks américains de brut ont progressé la semaine dernière à cause de la baisse des cadences des raffineries et d'une hausse des importations de pétrole.

Nous sommes au pic de la saison de maintenance des raffineries et les marchés devraient s'attendre à une hausse des stocks de brut dans les prochaines 3 à 4 semaines, avant qu'ils ne recommencent à baisser, estimait M. Kjus.

Les réserves d'essence ont, de leur côté, baissé de 2,6 millions de barils alors que les analystes de Bloomberg tablaient sur un repli de seulement 1,25 million de barils.

Il y a eu encore un peu de demande d'essence avec les dernières vacances aux États-Unis, mais la saison des grands déplacements automobiles est terminée et il faut s'attendre à une baisse de la consommation d'essence, notait Robert Montefusco.

Du côté de la production américaine, la baisse de 76.000 barils par jour (bj) lors de la semaine achevée le 9 octobre n'a pas eu beaucoup d'effet sur les cours. C'est juste un rattrapage de la hausse de la semaine précédente lorsque la production avait augmenté d'autant, expliquait Thomas Pugh.



(c) AFP



Commenter Le pétrole baisse, hausse plus forte que prévu des stocks américains de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite