Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, dans un marché prudent

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse lundi à New York, dans un marché hésitant à poursuivre son net rebond engagé au début du mois, face à des perspectives toujours incertaines sur un éventuel rééquilibrage entre l'offre et la demande.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre reculait de 19 cents à 49,44 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir gagné près de quatre dollars lors de la précédente semaine.

Le marché rebondit nettement depuis le début d'octobre, après avoir chuté sous les 40 dollars le baril à New York pendant l'été, puis s'être stabilisé autour de 45 dollars en septembre.

Le marché a nettement rebondi après avoir atteint ses plus bas niveaux depuis six ans, mais il est en train de perdre de l'élan, a commenté Gene McGillian, de Tradition Energy. On pense que la production va baisser et la demande augmenter l'an prochain, mais pour le moment le marché reste sous le coup d'un déséquilibre de fond.

Le niveau élevé de l'offre, que ce soit aux Etats-Unis, dans l' Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou en Russie, a largement contribué à faire baisser les prix de moitié depuis juin 2014.

Lundi, l'actualité était néanmoins plutôt favorable, car le rapport mensuel de l'Opep a soutenu le marché, en témoignant de signes d'une amélioration pour les cours de l'or noir, et on a aussi été un peu portés par le décompte des puits de pétrole aux Etats-Unis, a reconnu M. McGillian.

Selon le groupe privé Baker Hughes, le nombre de puits en activité aux Etats-Unis a baissé pour la sixième semaine d'affilée, à 605 unités.

Ce décompte a atteint son plus bas niveau depuis 2010, ont remarqué les experts de Commerzbank. Après avoir atteint un record l'an dernier, le décompte des puits américains a baissé de plus de 1.000 unités. Cela laisse croire à une nouvelle baisse de la production de pétrole aux Etats-Unis, qui (...) a déjà décliné de 600.000 barils par jours depuis son apogée au printemps.

A l'inverse, parmi les facteurs de baisse, l'actualité en Syrie, qui avait contribué au rebond des prix, semble prendre de moins en moins d'importance aux yeux du marché, a noté M. McGillian.

La Syrie, où la Russie a entamé au début du mois une intervention militaire en soutien au président Bachar al Assad, n'est pas un gros producteur de pétrole, mais elle est un voisin immédiat de l'Irak, deuxième plus gros acteur de l'Opep.

Quoi qu'il en soit, les analystes de Goldman Sachs qui avaient évoqué il y a quelques semaines l'idée d'un baril de Brent à 20 dollars cette année, demeurent pour leur part très prudents vis-à-vis du rebond des cours.

Nous ne pensons pas que (le rebond) signale des changements significatifs dans les fondamentaux de marché, ont-ils conclu.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, dans un marché prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite