Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se cherche une direction, le marché guette le dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché toujours attentif aux fluctuations du dollar et où restent vives les inquiétudes sur la solidité de la reprise économique américaine.

Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 116,50 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 23 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 6 cents à 102,64 dollars.

Les cours du baril faisaient une pause après avoir bondi de plus de 2 dollars la veille, notamment à la faveur d'un affaiblissement du billet vert, qui rendait plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine. Le billet vert restait en baisse face à l'euro mercredi.

"Des commentaires encourageants sur une nouvelle aide internationale apportée à la Grèce ont contribué à tirer l'euro vers le haut et à conforter la confiance des investisseurs", observait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Le dollar était par ailleurs sous le coup des indicateurs décevants publiés mardi: l'indice de confiance des consommateurs américains a chuté en mai à son plus bas niveau depuis novembre, et la progression de l'activité économique dans la région de Chicago a ralenti en mai pour le troisième mois d'affilée.

"Ces indices pèsent sur la monnaie américaine" et à ce titre ont contribué à soutenir les cours du pétrole, mais ils ne sont guère de nature à rasséréner les investisseurs sur la solidité de la consommation énergétique des Etats-Unis, tempérait David Hufton, analyste de PVM Oil Associates.

"Ce sont des nouvelles médiocres et inquiétantes. (...) les quelques indices positifs sur la situation économique américaine ne sont pas suffisants pour chasser les nuages qui assombrissent l'horizon des prochains mois", insistait-il.

Sur le front de l'offre, le marché restait cependant soutenu par la fermeture de l'oléoduc Keystone, qui transporte du brut canadien vers la région du Midwest aux Etats-Unis, suite à une fuite dans une station de pompage.

Les réparations pourraient durer plusieurs jours, a indiqué mardi TransCanada, propriétaire de l'oléoduc.

"C'est une interruption temporaire de l'approvisionnement (américain), et même si les stocks pétroliers aux Etats-Unis sont surabondants, la nouvelle soutient les prix du brut, en raison de la nervosité qui existe au niveau dans le monde sur le front de l'offre", remarquait M. Kryuchenkov.

"Les réserves de +light sweet+ (brut léger en soufre) ont sévèrement diminué dans le monde, en raison de l'absence de la production libyenne, et l'usage des capacités de production non utilisées (par les pays producteurs) est largement en question avant la réunion de l'Opep du 8 juin", a-t-il fait valoir.

Les opérateurs restaient par ailleurs attentifs à la situation au Yémen, en proie à de violents affrontements entre forces loyales au président contesté Ali Abdallah Saleh et des manifestants soutenant des chefs tribaux.

Le Yémen est un producteur pétrolier modeste mais voisin de l'Arabie saoudite, premier exportateur de brut dans le monde, et proche de routes maritimes stratégiques du transport d'hydrocarbures.



Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

lundi 18 juin 2018 à 12:28

Les prix du pétrole divergent, entre guerre commerciale et O…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens alors que le WTI américain subissait les menaces de sanctions chinoises...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite