Menu
A+ A A-

Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX

Indice PrixD'après le ministère du pétrole Koweïtien, la production de pétrole globale excède désormais la demande d'environ 1.8 millions de barils par jour. Il s'agit là d'un écart conséquent qui pèse lourdement sur le prix du baril. Est-ce que cet excédent de production va perdurer ? Les membres de l'OPEC vont-ils décider de réduire la production lors de la réunion de Décembre ? La production Iranienne va-t-elle s'envoler très bientôt ?
Autant de questions auxquelles le tout récent outil d'analyse du marché du pétrole, le PRIX INDEX, tente de répondre.

L'indice PRIX est un nouvel indice d'analyse du marché du pétrole basé sur les informations glanées auprès de 265 analystes représentant chacun un des 20 plus grands pays exportateurs de pétrole : Le PRIX Index. Il s'agit d'un indice de diffusion qui fonctionne à la manière de l'indice PMI de Markit. Il permet de résumer, en un seul chiffre, le risque que fait peser l'évolution anticipée de l'offre globale de pétrole sur le prix du baril.

Cet indice trimestriel vient d'être publié aujourd'hui et s'établit à 52.92, signifiant que les exportations de pétrole devrait progresser seulement légèrement au cours du quatrième trimestre, aidant à maintenir le prix du baril faible mais relativement stable.

L'Iran (Dont l'indice PRIX est forcement très élevé, à 76.19), l'Irak et le sultanat d'Oman devraient contribuer en large partie à l'augmentation de l'offre globale de pétrole.

En revanche, les données pour le Koweït pointent vers un recul des exportations après 3 trimestres de stabilité, suggérant que le petit émirat pourrait bien être le premier à jeter l'éponge dans la guerre des prix du baril.

Une guerre que l'Arabie Saoudite a déclaré aux USA ainsi qu'à la Russie. Aux USA d'une part, afin de freiner la croissance impressionnante des investissements dans l'exploitation du pétrole de Schiste et ainsi s'assurer de maintenir une part de marché qui garantira à la monarchie islamique de garder une influence décisive sur prix du baril. Et à la Russie, pour la punir de soutenir l'Iran et Bachar Al-Assad). Mais notons au passage que ni la chute du prix du baril ni les sanctions n'ont diminué les exportations de pétrole Russe.

Nous pouvons aussi lire dans l'analyse du PRIX INDEX que les exportations Iraniennes vont augmenter plus rapidement que beaucoup d'acteurs de marché ne le pensent et que l'Etat Islamique ne devrait pas affecter négativement la quête Irakienne des parts de marché perdues durant la seconde guerre du golfe.

L'analyste en chef du PRIX INDEX, Mr John Firedman, a déclaré à la presse que tout le monde attend de voir qui clignera en premier dans cette guerre des prix du baril et que, probablement, ce ne sera pas l'OPEC.



Commenter Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite