Menu
A+ A A-

Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX

Indice PrixD'après le ministère du pétrole Koweïtien, la production de pétrole globale excède désormais la demande d'environ 1.8 millions de barils par jour. Il s'agit là d'un écart conséquent qui pèse lourdement sur le prix du baril. Est-ce que cet excédent de production va perdurer ? Les membres de l'OPEC vont-ils décider de réduire la production lors de la réunion de Décembre ? La production Iranienne va-t-elle s'envoler très bientôt ?
Autant de questions auxquelles le tout récent outil d'analyse du marché du pétrole, le PRIX INDEX, tente de répondre.

L'indice PRIX est un nouvel indice d'analyse du marché du pétrole basé sur les informations glanées auprès de 265 analystes représentant chacun un des 20 plus grands pays exportateurs de pétrole : Le PRIX Index. Il s'agit d'un indice de diffusion qui fonctionne à la manière de l'indice PMI de Markit. Il permet de résumer, en un seul chiffre, le risque que fait peser l'évolution anticipée de l'offre globale de pétrole sur le prix du baril.

Cet indice trimestriel vient d'être publié aujourd'hui et s'établit à 52.92, signifiant que les exportations de pétrole devrait progresser seulement légèrement au cours du quatrième trimestre, aidant à maintenir le prix du baril faible mais relativement stable.

L'Iran (Dont l'indice PRIX est forcement très élevé, à 76.19), l'Irak et le sultanat d'Oman devraient contribuer en large partie à l'augmentation de l'offre globale de pétrole.

En revanche, les données pour le Koweït pointent vers un recul des exportations après 3 trimestres de stabilité, suggérant que le petit émirat pourrait bien être le premier à jeter l'éponge dans la guerre des prix du baril.

Une guerre que l'Arabie Saoudite a déclaré aux USA ainsi qu'à la Russie. Aux USA d'une part, afin de freiner la croissance impressionnante des investissements dans l'exploitation du pétrole de Schiste et ainsi s'assurer de maintenir une part de marché qui garantira à la monarchie islamique de garder une influence décisive sur prix du baril. Et à la Russie, pour la punir de soutenir l'Iran et Bachar Al-Assad). Mais notons au passage que ni la chute du prix du baril ni les sanctions n'ont diminué les exportations de pétrole Russe.

Nous pouvons aussi lire dans l'analyse du PRIX INDEX que les exportations Iraniennes vont augmenter plus rapidement que beaucoup d'acteurs de marché ne le pensent et que l'Etat Islamique ne devrait pas affecter négativement la quête Irakienne des parts de marché perdues durant la seconde guerre du golfe.

L'analyste en chef du PRIX INDEX, Mr John Firedman, a déclaré à la presse que tout le monde attend de voir qui clignera en premier dans cette guerre des prix du baril et que, probablement, ce ne sera pas l'OPEC.



Commenter Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite