Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, encouragé par la baisse de production aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse jeudi à New York, les investisseurs choisissant de se focaliser sur la nouvelle baisse de la production américaine annoncée la veille.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre prenait 1,51 cent à 46,60 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Dans un marché sans direction, qui évolue en dents de scie dans des marges très étroites depuis un mois, proche de son niveau le plus bas depuis six ans, les cours semblaient provisoirement prêts à repartir de l'avant, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Le marché se concentre ce matin sur le fait que le niveau de la production américaine est au plus bas depuis neuf mois, ce qui laisse espérer qu'elle va continuer à décliner et que cela aidera à atténuer la surabondance de l'offre, a-t-il expliqué.

Le ministère américain de l'Energie (DoE) a annoncé mercredi le septième déclin de la production nationale en huit semaines, la plaçant à 9,096 millions de barils par jour, en retrait de 40.000 barils par jour par rapport à la semaine précédente.

Les analystes de Commerzbank ont calculé que la production américaine ne dépassait plus que de 259.000 barils la production d'il y a un an, alors qu'au premier semestre la progression annuelle dépassait le million de barils par jour. Si la tendance se confirme, la production américaine s'inscrira en baisse sur un an dans les quatre semaines au plus, ont-ils souligné.

Toutefois M. McGillian s'est montré dubitatif sur les chances que cette évolution avait de vraiment rééquilibrer le marché.

La production (américaine) a baissé de 9,6 à 9 millions de barils par jour, mais il faut plus qu'un déclin de 600.000 barils par jour pour réduire l'excédent, surtout que l'Iran va revenir avec sans doute 500.000 barils par jour dans les 6 à 12 mois, a-t-il dit, en évoquant sur la levée des sanctions prévue par l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en juillet.

Par ailleurs, les chiffres un peu meilleurs qu'attendu sur l'activité manufacturière en Chine, deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, pour le mois de septembre, aidaient un peu les cours jeudi, même si celle-ci s'est encore contractée.

L'indice PMI des directeurs d'achats rendu public par le Bureau national des statistiques (BNS) pour le mois passé s'est établi à 49,8. C'est davantage qu'en août (49,7) et mieux qu'attendu par les experts.



(c) AFP



Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, encouragé par la baisse de production aux USA

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite