Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu dans un marché morose

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché plutôt morose sur les perspectives de prix de l'or noir pour les prochains mois face à des fondamentaux baissiers.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 47,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 46 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 44 cents à 44,87 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de s'échanger dans une fourchette étroite mardi, plombés par les inquiétudes sur la croissance de l'économie mondiale et le ralentissement économique en Chine, deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.

"Alors que la surabondance d'offre agressive sur les marchés a pesé continuellement sur le moral des investisseurs depuis au moins un an, je pense que les craintes sur le rythme de croissance de l'économie mondiale va se traduire par des inquiétudes sur une baisse à venir de la demande de pétrole", notait Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Pour les analystes de Barclays, la croissance morose de la demande et une concurrence accrue entre les producteurs risque de maintenir les cours sous pression.

D'autant plus que le retour potentiel de l'Iran sur les marchés de l'or noir au début de l'année prochaine, en cas de levée des sanctions, continue de se mettre en travers d'une reprise des cours.

Et la réponse d'autres producteurs, comme la Russie ou au Moyen-Orient, face à ce retour est tout aussi pesante sur le marché de l'or noir qu'une augmentation de l'offre iranienne en elle-même. En effet, ces derniers accélèrent leur production pour vendre un maximum de barils avant que les sanctions contre l'Iran ne soient levées.

A cause de la surabondance d'offre qui plombe le marché depuis plus d'un an, les analystes de Natixis s'attendent à ce que le Brent s'échange en moyenne autour des 46 dollars le baril au quatrième trimestre et autour des 48,5 dollars le baril en 2016.

Ils ne sont pas les seuls à être plutôt pessimistes sur les perspectives des cours du pétrole pour les prochains mois et jusqu'en 2016. Il y a quelques semaines, les analystes de Goldman Sachs avaient même parlé d'un baril atteignant les 20 dollars.

"D'après Fatih Birol, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les prix du pétrole sont partis pour rester à leur niveau actuel pour quelque temps", notaient les analystes de Commerzbank.

De leur côté, les experts de Danske Bank étaient plus optimistes, misant sur un rééquilibrage du marché grâce à un ralentissement de la production dans les pays hors Opep, particulièrement aux États-Unis, mais aussi au Canada et au Brésil.

Chez PVM, on estime que si la différence entre l'offre et la demande va se resserrer en 2016, le marché va continuer de porter le poids d'un surplus de stocks qui va devoir disparaître avant que les prix ne puissent se reprendre de manière durable.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite