Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repart à la baisse à cause de l'excès d'offre

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, les inquiétudes sur l'excès d'offre semblant avoir repris le dessus peu après le bref dépassement, par le Brent, des 50 dollars le baril dans la foulée d'un rebond amorcé la veille.
Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 48,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 93 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 72 cents à 45,22 dollars.

Les cours du Brent s'étaient appréciés de près de 4% mardi, malgré une vague d'actualités à tendance baissière rappelant aux investisseurs que l'excès d'offre n'était pas prêt de s'éponger et que l'économie chinoise, la deuxième au monde, continuait de s'essouffler.

Pour plusieurs analystes, ce petit rebond était lié à une petite hausse du moral des marchés, qui auraient digéré ces mauvaises nouvelles que ce soit du côté de l'offre ou de la demande, résumaient plusieurs analystes.

Cependant, le moral semblait de nouveau atteint mercredi, en fin d'échanges européens, comme le rappelait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

"Toute reprise durable des prix requiert une réduction de l'excès d'offre", soulignaient les experts de Commerzbank. Or les marchés pétroliers restent noyés sous l'or noir et la situation ne semble pas partie pour s'améliorer à court terme.

"C'est le moment de revenir à la réalité. On ne peut pas se faire d'illusions sur les intentions de l'Arabie saoudite. Si la Russie ne vient pas à la table des négociations en offrant de diminuer sa production, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va se battre pour ses parts de marché", rappelaient les courtiers de PVM.

Dans la première moitié de l'année la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, Singapour et la Thaïlande ont ainsi importé 19,1 millions de barils par jour (mbj) de brut, dont près du quart provenait d'Arabie saoudite, soit la même proportion que lors de la même période l'année dernière, selon le Département américain de l'Énergie.

Les analystes de PVM notaient par ailleurs que les sanctions contre l'Iran, qui devraient être levées l'année prochaine, pourraient ajouter 500.000 barils par jour (bj) en l'espace de trois mois à l'offre mondiale.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite