Menu
A+ A A-

L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre

prix du petrole LondresLondres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a donné mardi son accord de principe au retour en son sein de l'Indonésie, un pays producteur et importateur net d'or noir qui veut peaufiner ses relations avec les producteurs.
L'Indonésie a beaucoup contribué à l'histoire de l'Opep. Nous saluons son retour dans l'organisation, a expliqué l'Opep dans un communiqué.

Le ministre indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales, (...) Sudirman Said, sera invité à participer à la prochaine réunion régulière de la Conférence de l'Opep le 4 décembre. Ceci comprendra les formalités de relance de l'adhésion de l'Indonésie à l'organisation, a poursuivi l'Opep.

L'Indonésie devrait donc devenir le 13e État membre de ce cartel basé à Vienne, qui compte déjà l'Algérie, l'Angola, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, l'Équateur, l'Irak, l'Iran, le Koweït, la Libye, le Nigeria, le Qatar et le Venezuela.

Comme l'Équateur, qui avait suspendu sa participation pendant quelques années avant de revenir, il ne s'agit que d'un retour pour l'Indonésie qui avait déjà été membre de ce cénacle de 1962 à 2009. Jakarta avait décidé de quitter ce cartel de pays exportateurs d'or noir lorsque l'archipel indonésien, pourtant riche en ressources naturelles, était devenu importateur net de pétrole.

L'an passé, l'Indonésie a dû encore importer quelque 689.000 barils par jour pour couvrir sa demande intérieure, sur fond de solide croissance économique et démographique. Mais le pays a néanmoins pris l'initiative inhabituelle pour un importateur de brut de vouloir revenir dans l'Opep.

Le plafond collectif de production de l'Opep est fixé depuis près de quatre ans à 30 millions de barils par jour, soit près du tiers du pétrole brut extrait quotidiennement dans le monde. Et en 2013, selon le Département américain de l'Énergie, la production de brut de l'Indonésie comptait pour 1% de la production mondiale de pétrole.

Il est tout à fait naturel pour nous de construire des relations avec les exportateurs, avait déclaré Surdiman Said avant de se rendre en juin au siège du cartel pour évoquer la levée de la suspension indonésienne de l'organisation.

Jakarta veut importer du pétrole moins cher, mais cette initiative pourrait néanmoins, d'après des experts, ralentir les efforts du gouvernement indonésien pour réformer dans le pays ce secteur miné par la corruption.

Les statuts de l'Opep stipulent que ses membres à part entière doivent être d'importants exportateurs nets de pétrole brut, mais prévoient la possibilité pour un pays qui ne remplit pas cette condition d'être membre associé, que devrait saisir l'Indonésie.

Le retour de l'Indonésie permettra à l'organisation d'accueillir un membre asiatique, alors que ses constituants sont actuellement issus du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique du Sud. Le monde du pétrole est marqué depuis plus d'un an par une chute des cours de l'or noir, qui ont plongé de plus de moitié depuis juin 2014.



(c) AFP

Commenter L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite