Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché surabondant

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole glissaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché qui devrait rester calme en l'absence des opérateurs américains, mais prudent face à la surabondance d'offre et des marchés financiers fragiles.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 47,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,64 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,44 dollar à 44,61 dollars.

Les cours du Brent étaient de nouveau sous pression ce lundi, toujours lestés par la surabondance d'offre qui plombe les cours depuis plus d'un an, selon plusieurs analystes.

"Une production à un plus haut en trois ans en mer du Nord et au Nigeria combinée avec la possibilité d'une levée des sanctions contre l'Iran pas plus tard qu'au premier trimestre de l'année prochaine met la pression sur les cours", estimait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Plusieurs analystes notaient par ailleurs des volumes d'échanges particulièrement bas en ce début de semaine sur les marchés pétroliers, alors que les opérateurs de marchés américains sont absents à cause d'un jour férié aux États-Unis pour la fête du travail.

Mais les analystes du courtier PVM restaient néanmoins prudents, n'écartant pas la possibilité d'une nouvelle semaine de volatilité, "car les investisseurs chinois sont de retour après une pause de trois jours" pour les commémorations du 70e anniversaire de la capitulation japonaise.

La Bourse de Shanghai a chuté de 2,52% tandis que celle de Shenzhen a gagné 0,20%, les craintes sur l'économie chinoise - dont le PIB a été révisé à la baisse - persistant malgré les assurances des autorités sur la fin "proche" de la "correction" des marchés boursiers.

"L'incertitude quant aux développements du côté des fondamentaux de marché est exacerbée par la fragilité des marchés financiers, et notamment par le résultat de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) les 16 et 17 septembre", expliquaient les analystes de JBC Energy.

Les prix du pétrole restaient en effet sous la pression des spéculations sur la date d'une éventuelle hausse du taux directeur de la Fed avant une réunion cruciale de l'institution mi-septembre. Une telle hausse rendrait le dollar plus attractif pour les investisseurs.

"Le pétrole est affecté par ces spéculations à cause de leurs impact sur la force du dollar", notaient les courtiers de PVM.

Un renchérissement du dollar, monnaie d'échange du pétrole brut, tend en effet à peser sur les cours car il pénalise les acheteurs munis d'autres devises.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse dans un marché surabondant



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite