Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se replie malgré la baisse du nombre de puits

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont cédé un peu de terrain vendredi, résistant mieux que Wall Street à la nervosité provoquée par des chiffres mitigés de l'emploi aux Etats-Unis grâce au repli marqué du nombre de puits en activité.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre a perdu 70 cents à 46,05 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), restant toutefois en petite hausse sur l'ensemble de la semaine.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a reculé plus nettement, perdant 1,07 dollar à 49,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Selon les chiffres communiqué par la société de services pétroliers Baker Hughes, il y avait cette semaine 13 puits de pétrole en activité de moins que la semaine précédente aux Etats-Unis, et neuf de moins au Canada.

Cela signifie moins de production à l'avenir, a expliqué James Williams, de WTRG Economics.

Du coup les cours ont ralenti leur chute, et restent en petite hausse sur la semaine.

Le marché a néanmoins réagi négativement à l'annonce des chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis, avec des créations d'emploi moins nombreuses que prévu, mais un taux de chômage en baisse.

Le marché pense que ces chiffres sont suffisamment bons pour ouvrir à la voie à une hausse des taux d'intérêts (par la Réserve fédérale) ce mois-ci, a expliqué Matt Smith, de Clipper Data.

Une hausse des taux aurait pour effet de rendre le dollar plus attrayant et donc plus fort par rapport aux autres devises, ce qui pénalise les cours du pétrole qui sont libellés en billets verts.

Les cours demeuraient également sous la pression d'une offre surabondante alors que l'Arabie Saoudite, qui a de nouveau baissé ses prix à l'exportation vers le marché asiatique notamment, poursuit sa stratégie de protection de ses parts de marchés.

A cause de la politique d'augmentation de la production poursuivie par l'Arabie Saoudite et des records de production de l'Irak, le marché est sur-approvisionné. En plus, il y a la perspective du retour du pétrole iranien, expliquait-on chez Commerzbank.

M. Williams a précisé qu'il évaluait à 2 millions de barils par jour le niveau de la surproduction mondiale, et vu l'approche de la saison des opérations de maintenance des raffineries américaines, qui devront utiliser moins de brut, il n'y a pas d'optimisme pour soutenir les prix.

Selon lui, le spectaculaire rebond des dernières séances du mois d'août n'a pas encore été corrigé, mais je pense que ça va arriver dans la semaine qui vient, plus ou moins, a-t-il dit.



(c) AFP


Commenter Le pétrole se replie malgré la baisse du nombre de puits

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite