Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie malgré la baisse du nombre de puits

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont cédé un peu de terrain vendredi, résistant mieux que Wall Street à la nervosité provoquée par des chiffres mitigés de l'emploi aux Etats-Unis grâce au repli marqué du nombre de puits en activité.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre a perdu 70 cents à 46,05 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), restant toutefois en petite hausse sur l'ensemble de la semaine.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a reculé plus nettement, perdant 1,07 dollar à 49,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

Selon les chiffres communiqué par la société de services pétroliers Baker Hughes, il y avait cette semaine 13 puits de pétrole en activité de moins que la semaine précédente aux Etats-Unis, et neuf de moins au Canada.

Cela signifie moins de production à l'avenir, a expliqué James Williams, de WTRG Economics.

Du coup les cours ont ralenti leur chute, et restent en petite hausse sur la semaine.

Le marché a néanmoins réagi négativement à l'annonce des chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis, avec des créations d'emploi moins nombreuses que prévu, mais un taux de chômage en baisse.

Le marché pense que ces chiffres sont suffisamment bons pour ouvrir à la voie à une hausse des taux d'intérêts (par la Réserve fédérale) ce mois-ci, a expliqué Matt Smith, de Clipper Data.

Une hausse des taux aurait pour effet de rendre le dollar plus attrayant et donc plus fort par rapport aux autres devises, ce qui pénalise les cours du pétrole qui sont libellés en billets verts.

Les cours demeuraient également sous la pression d'une offre surabondante alors que l'Arabie Saoudite, qui a de nouveau baissé ses prix à l'exportation vers le marché asiatique notamment, poursuit sa stratégie de protection de ses parts de marchés.

A cause de la politique d'augmentation de la production poursuivie par l'Arabie Saoudite et des records de production de l'Irak, le marché est sur-approvisionné. En plus, il y a la perspective du retour du pétrole iranien, expliquait-on chez Commerzbank.

M. Williams a précisé qu'il évaluait à 2 millions de barils par jour le niveau de la surproduction mondiale, et vu l'approche de la saison des opérations de maintenance des raffineries américaines, qui devront utiliser moins de brut, il n'y a pas d'optimisme pour soutenir les prix.

Selon lui, le spectaculaire rebond des dernières séances du mois d'août n'a pas encore été corrigé, mais je pense que ça va arriver dans la semaine qui vient, plus ou moins, a-t-il dit.



(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie malgré la baisse du nombre de puits



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite