Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie sous le coup de prises de bénéfices

prix du petrole ParisParis: Les cours du pétrole perdaient du terrain lundi dans les échanges européens, les investisseurs engrangeant des bénéfices après une forte hausse hebdomadaire à New York et Londres et s'inquiétant d'une éventuelle baisse de la demande en or noir.
Vers 11H00 GMT (13H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 44,43 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi. Il avait enregistré la semaine dernière sa plus importante hausse hebdomadaire depuis 2009 (environ 10%).

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,11 dollar à 48,94 dollars. Il a bondi de plus de 11% au cours des cinq séances précédentes, soit sa plus forte progression depuis quatre ans et demi.

Les échanges étaient peu animés, les marchés étant fermés ce lundi à Londres, en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

Après les fortes hausses de la fin de semaine dernière, le pétrole subit une prise de profit, ont estimé les analystes de Saxo Banque.

Autre raison selon eux de ce ralentissement: la saison estivale touche à sa fin et la consommation d'essence aux Etats-Unis pourrait fortement chuter, entraînant dans son sillage une baisse de la demande et donc un recul des prix.

Ce repli de la demande interviendrait dans un marché déjà marqué par une offre abondante couplée à une demande morose.

Les inquiétudes sur l'économie chinoise en particulier demeurent et frappent les cours de l'or noir, le pays étant le deuxième consommateur mondial de pétrole.

Reflet de cette demande atone: les exportations du Qatar ont chuté de plus de 40% en valeur entre juillet 2014 et juillet 2015 en raison du recul des ventes de pétrole et d'hydrocarbures, selon des chiffres officiels publiés dimanche à Doha.

La production continue parallèlement à être très élevée que ce soit au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui dépasse largement son plafond théorique de 30 millions de barils par jour (mbj), ou aux Etats-Unis, qui produisent du pétrole de schiste.

Les investisseurs se placent aussi, selon les stratégiques de Saxo Banque, sur la réserve en raison de l'incertitude entourant la stratégie de la banque centrale américaine, certains responsables de la Fed ayant récemment laissé la porte ouverte à une hausse des taux en septembre.

Le vice-président de l'institution (Stanley Fisher) a notamment déclaré samedi que l'institution ne devrait pas attendre que l'inflation remonte à 2% pour commencer à resserrer le crédit.

Une hausse des taux devrait soutenir le dollar américain, ce qui rend les matières premières et notamment le pétrole plus cher pour les acheteurs ayant d'autres devises.

bur-jum/fpo/nas

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP



(c) AFP


Commenter Le pétrole se replie sous le coup de prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite