Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse encore, sans oser s'installer sous les 40 dollars le baril à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore reculé vendredi à New York, le marché ne trouvant aucune raison de rebondir vu la surabondance de l'offre, sans toutefois oser s'installer sous le seuil psychologique des 40 dollars.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, dont c'était le premier jour de cotation,  a perdu 87 cents à 40,45 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir touché 39,86 dollars vers 17h00, au plus bas depuis février 2009.

Au total, le WTI a enregistré sa huitième baisse hebdomadaire d'affilée, soit sa plus longue série de pertes hebdomadaires en 29 ans, ont noté les analystes de Commerzbank.

L'accès de faiblesse sous les 40 dollars a coïncidé avec la publication par la société de services pétroliers Baker Hughes de son relevé hebdomadaire du nombre de puits en activité aux Etats-Unis. Cette semaine on a vu fonctionner deux puits de plus que la semaine dernière, douchant l'espoir de voir un prochain déclin de la production américaine de pétrole brut.

Or "nous continuons à voir une surabondance de l'offre de pétrole, et tant qu'elle ne s'équilibrera pas avec la demande, les prix resteront sous pression", a commenté James Williams, de WTRG Economics.

"Donc tant que l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne changera pas de stratégie, nous resterons dans un épisode baissier, et je pense que nous testerons encore les 40 dollars la semaine prochaine", a-t-il ajouté, estimant que le niveau plancher des prix n'était pas encore en vue.

Du côté de la demande, la publication de l'indice PMI des directeurs d'achats en Chine a renforcé les craintes sur la santé économique de la deuxième économie mondiale et du deuxième plus gros consommateur de pétrole après les États-Unis.

L'activité manufacturière chinoise a encore reculé lourdement en août, l'indice de référence atteignant son plus bas niveau depuis plus de six ans, à 47,1 contre 47,8 en juillet.

Or comme l'a remarqué M. Williams, la consommation des pays développés de l'OCDE est en baisse, ce qui fait que rien ne permet d'espérer un rééquilibrage à court terme entre l'offre et la demande mondiales.

Les cours ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juin 2014, quand ils avaient atteint un pic, plombés par une offre excédentaire.

"Nous pensons voir les prix baisser encore ce trimestre", avec un horizon à 35 dollars pour le WTI, "avec le point de pression maximal à l'approche du pic de la saison des opérations de maintenance d'automne des raffineries", ont commenté pour leur part les analystes de JPMorgan.

Carl Larry, un analyste de Frost & Sullivan qui compte parmi ceux croyant plutôt à la possibilité d'une reprise des cours, allait jusqu'à juger "probable" que les cours continuent à baisser jusqu'au niveau de 34 dollars, atteint au creux de la récession de 2008-09.



(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse encore, sans oser s'installer sous les 40 dollars le baril à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite