Menu
A+ A A-

Pétrole: feu vert de la Norvège à un projet de 12,7 mds EUR

prix du petrole norvègeOslo: La Norvège a annoncé vendredi avoir donné son feu vert au développement de l'immense gisement pétrolier Johan Sverdrup en mer du Nord, dont la seule première phase est estimée à 12,7 milliards d'euros.
Ce projet gigantesque, conduit par le groupe norvégien Statoil, est une bouffée d'oxygène pour le secteur pétrolier du pays, confronté à une chute des investissements du fait du repli du cours du baril.

Le développement aura à l'avenir une signification énorme pour l'emploi et l'activité sur le plateau continental, ainsi que chez de nombreux fournisseurs à terre, a déclaré le ministre du Pétrole et de l'Énergie, Tord Lien, dans un communiqué.

La Norvège, où les hydrocarbures représentent environ 20% de la richesse nationale, pâtit de la baisse du prix du baril qui a chuté de plus de moitié en un an.

Les compagnies pétrolières ayant taillé dans leurs investissements, plus de 20.000 emplois ont été supprimés dans le secteur depuis le début 2014, propulsant le taux de chômage à 4,3% en mai, un niveau relativement peu élevé par rapport aux autres pays européens mais jamais atteint dans le pays depuis plus de dix ans.

Censé entrer en exploitation fin 2019, Johan Sverdrup représente un investissement de 117 milliards de couronnes (12,7 milliards d'euros) pour la seule première phase, un montant que les partenaires espèrent toutefois pouvoir abaisser en tirant parti de la baisse des coûts dans le secteur parapétrolier.

Il devrait générer environ 51.000 emplois directs et indirects.

Nous sommes dans les temps, a indiqué Øivind Reinertsen, un haut responsable de Statoil. Les activités liées au projet vont maintenant être accélérées et de nouveaux contrats seront attribués cet automne, a-t-il dit dans un communiqué.

Des contrats d'une valeur de 40 milliards de couronnes ont déjà été répartis, selon Statoil.

La production du gisement devrait être comprise entre 315.000 et 380.000 barils par jour (b/j) pendant la première phase, puis atteindre entre 550.000 et 650.000 b/j une fois le champ complètement développé.

À titre de comparaison, la production de la Norvège tourne actuellement autour de 1,5 million de barils par jour.

Outre Statoil qui en détient 40,03%, le projet regroupe le suédois Lundin (22,60%), la société publique norvégienne Petoro (17,36%), le groupe privé norvégien Det norske (11,57%) et le danois Maersk (8,44%).

phy/hh/mml

STATOIL

A.P. MOELLER-MAERSK



(c) AFP

Commenter Pétrole: feu vert de la Norvège à un projet de 12,7 mds EUR


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    vendredi 08 mars 2019

    Le fonds souverain norvégien se désengage des compagnies pét…

    Oslo: Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, lui-même alimenté par des pétrodollars, va se désengager des compagnies...

    jeudi 10 janvier 2019

    La Norvège abaisse sa prévision de production de pétrole pou…

    Oslo: La production de pétrole de la Norvège sera plus faible qu'initialement anticipé cette année et à son niveau le plus bas...

    mercredi 19 décembre 2018

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite