Menu
A+ A A-

Le pétrole rechute à l'ouverture à New York, plombé par la dévaluation du yuan

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en forte baisse mardi à New York, leur tentative de rebond de la veille étant brisée par l'annonce inattendue d'une dévaluation de la monnaie chinoise, de mauvais augure pour les exportations vers la Chine, deuxième consommateur mondial.
Vers 13H00 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre, qui avait rebondi de plus d'un dollar la veille, perdait 1,26 dollar à 43,70 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Manifestement, l'ensemble du marché est gravement affecté par la décision de la Chine de dévaluer sa monnaie, a mis en avant John Kilduff d'Again Capital.

La Chine a fortement abaissé mardi le taux de référence du yuan face au dollar, affirmant accorder une liberté accrue au marché des changes, mais cette brusque dévaluation apparaît aussi de fait comme un moyen d'enrayer le repli des exportations du pays.

En retour, l'ensemble du marché des matières premières souffre mardi de cette dévaluation, car elles deviennent ainsi plus onéreuses pour la Chine, gros consommateur de ressources mondiales, au deuxième niveau après les Etats-Unis pour le pétrole.

Non seulement la mesure des autorités chinoises est un mauvais signe pour les exportations de pétrole, mais elle souligne de nouveau que la Chine s'inquiète de sa croissance et juge nécessaire d'agir, a jugé M. Kilduff.

Tout comme on avait vu une hausse générale hier, on assiste à un déclin d'ensemble ce matin à cause de cela, la Chine étant l'élément le plus important au niveau de la demande, a-t-il conclu.

Peu d'analystes avaient de toute façon jugé significatif le rebond de lundi, qui intervenait après une baisse de quelque trois dollars la semaine précédente, et plus largement une rechute du marché depuis le début juillet.

Les cours avaient essayé de se stabiliser autour de 60 dollars le baril à New York pendant le printemps, mais ils sont désormais retombés près de leurs plus bas niveaux depuis six ans.

Il n'y a pas de bases solides pour une reprise des cours étant donné que l'important surplus d'offre reste fermement en place, ont jugé les experts de Commerzbank.

Dans ce contexte, les dernières prévisions en date de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'offre élevée a largement contribué à la chute des cours, ont peu retenu l'attention des investisseurs, même si elles témoignent d'un optimisme accru sur les perspectives de demande.



(c) AFP


Commenter Le pétrole rechute à l'ouverture à New York, plombé par la dévaluation du yuan


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite