Menu
A+ A A-

Le pétrole à son plus bas depuis janvier, lesté par la Chine et l'Iran

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole dégringolaient lundi en cours d'échanges européens, atteignant pour le Brent leurs plus bas niveau depuis janvier, plombés par un indicateur économique chinois décevant et des propos du ministre iranien du Pétrole sur les exportations d'or noir du pays.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 51,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,16 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 70 cents à 46,43 dollars.

Les cours du Brent, la référence européenne du brut, ont plongé lundi vers 08H30 GMT à leur plus bas niveau depuis le 30 janvier, à 50,85 dollars le baril, lestés par une production manufacturière morose en Chine au mois de juillet.

Le WTI est tombé, vers 08H30 GMT également, à son plus bas niveau depuis le 23 mars 2015, à 48,76 dollars le baril.

La production manufacturière chinoise a ainsi atteint en juillet son minimum en deux ans, selon une étude indépendante rendue publique lundi, confirmant l'essoufflement de la deuxième économie mondiale et deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.

Les données décevantes sur la production manufacturière en Chine se sont ajoutées aux inquiétudes sur un ralentissement de l'économie de ce pays, cependant il semble que de nouvelles mesures pour stimuler l'économie pourraient être à venir, estimait Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Par ailleurs, les commentaires du ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanghaneh sur le futur niveau des exportations du pays ont renforcé la nervosité des investisseurs.

Il pense qu'elles vont augmenter de 500.000 barils par jour (bj) juste une semaine après la levée des sanctions, et qu'elles augmenteront de 1 million de barils (mbj) un mois après. Même si nous pensons que ce scénario n'est pas réaliste, cela contribue au déclin des prix du pétrole ce lundi, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Plusieurs analystes avaient par ailleurs noté ces dernières semaines l'imminence d'une correction à la baisse sur le Brent à cause du nombre important de positions longues détenues par les investisseurs qui cherchent actuellement à sortir de ce marché.

Une augmentation de cinq unités du nombre de puits de forage aux États-Unis la semaine dernière, selon des statistiques de la compagnie de services pétroliers Baker Hughes, contribuait également à la morosité générale sur les marchés.



(c) AFP


Commenter Le pétrole à son plus bas depuis janvier, lesté par la Chine et l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite