Menu
A+ A A-

Le pétrole recule dans un marché déprimé

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mardi en cours d'échanges européens, dans un marché morose face à la baisse des Bourses chinoises et à un excès d'or noir qui ne se résorbe pas.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 52,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 66 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 35 cents à 47,04 dollars.

Un surplus d'offre, un nombre des puits de forage aux États-Unis qui augmente et une nouvelle chute soudaine des Bourses chinoises lundi ont tiré les cours du WTI sous le niveau technique important de 48 dollars le baril, notait Seth Kleinman, analyste chez Citi.

La Bourse de Shanghai avait clôturé lundi sur un recul spectaculaire de 8,48% - la plus importante baisse en huit ans - témoignant des limites de l'action gouvernementale pour rétablir la confiance des investisseurs - et a fini sur une nouvelle baisse mardi, de 1,68%.

La correction à la hausse des Bourses chinoises mardi est relativement petite si on la compare avec la dégringolade de la veille, et les opérateurs de marché attendent une action plus ferme du gouvernement chinois pour se positionner, expliquait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

La chute des Bourses chinoises qui a entraîné dans son sillage les Bourses mondiales déprime en effet les investisseurs qui se débarrassent de leur actifs les plus risqués, comme les contrats à terme sur le pétrole.

Les cours du WTI, la référence américaine du brut, ont atteint mardi vers 08H00 GMT leur plus bas niveau en quatre mois, à 46,68 dollars la baril.

La référence européenne du brut, le Brent, n'était pas en meilleure position ce mardi, tombant à la même heure à 52,28 dollars le baril, son minimum depuis début février, soit près de six mois.

Les investisseurs qui pariaient sur une hausse des prix se retirent également de ce marché, et selon les analystes de Commerzbank le nombre de positions longues sur le Brent demeure assez haut pour causer une nouvelle correction à la baisse des cours de la référence européenne.

De plus, du côté des fondamentaux de marché, rien ne semble pointer vers une réduction de la surabondance d'or noir, dont le surplus par rapport à la demande est estimé entre 1 et 1,5 million de barils par jour (mbj) selon plusieurs analystes.

La production de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) continue de grimper avec un nouveau record de la production irakienne en juillet, notaient les analystes de Citi.

Ces derniers constataient également que l'offre hors-Opep et hors pétrole de schiste demeurait robuste, augmentant au premier semestre 2015 de 9,4% au Brésil, de 1,1% en Russie, et de 2,4% au Canada.



(c) AFP


Commenter Le pétrole recule dans un marché déprimé


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite