Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte à l'ouverture à New York, en quête de stabilisation

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite hausse jeudi à New York, le marché semblant chercher à se stabiliser après avoir chuté de 20% en six semaines, en s'appuyant sur un petit déclin du dollar.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre prenait 19 cents à 49,38 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain de sa première clôture sous le seuil des 50 dollars depuis début avril.

La clé c'est de savoir si on se stabilise ou si le marché reprend juste son souffle avant de baisser encore, a déclaré Gene McGillian, de Tradition Energy.

Le plus probable selon lui est que l'on voie le WTI osciller dans une marge d'un ou deux dollars autour des 50 dollars jusqu'à ce que le marché trouve une nouvelle raison de bouger - ou jusqu'à ce que le pétrole iranien déferle sur le marché après une éventuelle levée effective des sanctions visant la République islamique.

Les cours bénéficiaient aussi un peu du petit déclin du dollar, qui bénéficie aux acheteurs munis d'autres devises car les échanges sont libellés en billets verts.

Mercredi, le WTI avait fini sous le seuil des 50 dollars pour la première fois depuis le 2 avril après l'annonce d'une nouvelle forte augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis, alors qu'un repli était attendu, et d'un maintien de la production américaine à un niveau très élevé.

Depuis avril, les perspectives positives pour le prix du WTI reposaient sur le resserrement des fondamentaux du marché américain combiné avec une baisse des inventaires de brut, précisaient les analystes de BNP Paribas.

Mais aux niveaux actuels des réserves américaines, il est difficile d'imaginer que l'excès d'offre puisse se résorber de manière notable, notaient les analystes de Commerzbank.

Et ce malgré une demande d'essence aux États-Unis très robuste. En pleine saison des déplacements estivaux aux États-Unis, la demande d'essence a grimpé à son plus haut niveau depuis le mois d'août 2007, notaient les analystes de Citi.

Un élément de bon augure selon M. McGillian. En effet après que le cours du WTI avait atteint son niveau le plus bas à la mi-mars, à 43,46 dollars, il était remonté grâce à la demande car les gens veulent profiter de l'essence et du diesel bon marché, et on peut selon lui espérer que ce mouvement se répète.



(c) AFP


Commenter Le pétrole remonte à l'ouverture à New York, en quête de stabilisation


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite