Menu
A+ A A-

Le pétrole remonte à l'ouverture à New York, en quête de stabilisation

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite hausse jeudi à New York, le marché semblant chercher à se stabiliser après avoir chuté de 20% en six semaines, en s'appuyant sur un petit déclin du dollar.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre prenait 19 cents à 49,38 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain de sa première clôture sous le seuil des 50 dollars depuis début avril.

La clé c'est de savoir si on se stabilise ou si le marché reprend juste son souffle avant de baisser encore, a déclaré Gene McGillian, de Tradition Energy.

Le plus probable selon lui est que l'on voie le WTI osciller dans une marge d'un ou deux dollars autour des 50 dollars jusqu'à ce que le marché trouve une nouvelle raison de bouger - ou jusqu'à ce que le pétrole iranien déferle sur le marché après une éventuelle levée effective des sanctions visant la République islamique.

Les cours bénéficiaient aussi un peu du petit déclin du dollar, qui bénéficie aux acheteurs munis d'autres devises car les échanges sont libellés en billets verts.

Mercredi, le WTI avait fini sous le seuil des 50 dollars pour la première fois depuis le 2 avril après l'annonce d'une nouvelle forte augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis, alors qu'un repli était attendu, et d'un maintien de la production américaine à un niveau très élevé.

Depuis avril, les perspectives positives pour le prix du WTI reposaient sur le resserrement des fondamentaux du marché américain combiné avec une baisse des inventaires de brut, précisaient les analystes de BNP Paribas.

Mais aux niveaux actuels des réserves américaines, il est difficile d'imaginer que l'excès d'offre puisse se résorber de manière notable, notaient les analystes de Commerzbank.

Et ce malgré une demande d'essence aux États-Unis très robuste. En pleine saison des déplacements estivaux aux États-Unis, la demande d'essence a grimpé à son plus haut niveau depuis le mois d'août 2007, notaient les analystes de Citi.

Un élément de bon augure selon M. McGillian. En effet après que le cours du WTI avait atteint son niveau le plus bas à la mi-mars, à 43,46 dollars, il était remonté grâce à la demande car les gens veulent profiter de l'essence et du diesel bon marché, et on peut selon lui espérer que ce mouvement se répète.



(c) AFP


Commenter Le pétrole remonte à l'ouverture à New York, en quête de stabilisation


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    lundi 19 novembre 2018 à 10:50

    Huile de palme exclue des biocarburants: Griveaux dénonce un…

    Paris: Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a dénoncé lundi l'amendement "totalement contre-productif" d'un député MoDem excluant l'huile de palme de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 09:47

    Nouveaux rassemblements de "gilets jaunes", des dé…

    Paris: Plusieurs rassemblements de "gilets jaunes", qui souhaitent pérenniser leur mouvement contre la hausse des taxes contre les carburants, perturbaient à nouveau...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite