Menu
A+ A A-

Le pétrole reste sous la pression du surplus d'offre

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, le WTI oscillant mollement autour du seuil symbolique des 50 dollars le baril, sous lequel la référence est passée pour la première fois lundi, lestée par l'excès d'offre sur les marchés.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 56,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 4 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 4 cents également à 50,11 dollars.

La perspective d'un retour de l'Iran et ses effets sur la surabondance d'offre continuent de peser sur les cours, notaient les analystes de Commerzbank.

L'accord entre Téhéran et les grandes puissances, qui prévoit un contrôle du programme nucléaire iranien en échange d'une levée progressive des sanctions internationales frappant le pays, ouvre la voie à l'augmentation des exportations de pétrole de ce pays membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Lundi, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution, ce qui a ouvert la voie à la levée de sanctions.

Mais cela ne fait que démarrer un processus qui devrait résulter par une levée des sanctions en décembre cette année, au plus tôt. Nous pensons qu'il est plus réaliste de penser que l'Iran devra attendre 2016 avant de pouvoir augmenter légalement ses exportations, tempéraient cependant les analystes de JBC Energy.

Les cours du pétrole restaient toutefois plombés par l'excédent structurel du marché malgré l'actuel pic saisonnier de la demande de brut et de produits pétroliers, et alors que la demande des économies émergentes donne des signes de faiblesse.

La référence américaine du brut est tombée vers 08H30 GMT à 49,77 dollars le baril, son plus bas niveau en trois mois et demi.

De son côté, le Brent n'a pas encore trouvé sa nouvelle fourchette mais semble avoir atteint un plancher autour des 55 dollars le baril. Le baril de Brent semble toujours un peu élevé cependant et pourrait se retrouver sous pression dans les prochaines semaines et revenir à 53,50 ou 52 dollars le baril, notait Craig Erlam, analyste de Oanda.



(c) AFP


Commenter Le pétrole reste sous la pression du surplus d'offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite