Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, pénalisé par l'Iran et le dollar

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, le dollar fort et un vote de l'ONU en faveur d'une levée des sanctions visant l'Iran accentuant la pression sur des prix qui ont déjà perdu 15% depuis la fin juin.
Vers 13H25 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août perdait 22 cents à 50,67 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Nous sommes à portée d'un baril à 50 dollars, a souligné Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

En matinée, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution ouvrant la voie à la levée des sanctions internationales contre l'Iran. Le marché va prêter attention à cette actualité, a assuré M. Yawger, et ce sera un facteur de baisse, annonçant l'arrivée sur un marché déjà saturé de pétrole supplémentaire iranien.

On dit que l'Iran dispose d'une cinquantaine de millions de barils prêts à être exportés dès que les sanctions seront levées, ce que l'accord rend envisageable pour décembre, avait expliqué à la veille du week-end Bart Melek, de TD Securities.

A condition que l'Iran respecte à la lettre l'accord sur son programme nucléaire conclu avec les grandes puissances, les sept résolutions que l'ONU a adoptées depuis 2006 pour sanctionner l'Iran seront abrogées, stipule le texte de l'ONU.

En outre le pétrole, comme toutes les matières premières, souffrait du dollar fort, la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen ayant redit la semaine dernière son intention de rehausser les taux directeurs dès cette année.

Une hausse du dollar pénalise en effet les acheteurs munis d'autres devises en rendant les achats de brut, libellés en dollars, moins attractifs car plus onéreux.

Enfin Matt Smith, chez ClipperData, relevait que la crainte d'une surabondance de produits raffinés commence à émerger: non seulement on voit une demande record en brut de la part des raffineries américaines, mais il y a désormais des signes d'une augmentation du raffinage en Arabie saoudite.

Si bien que le seul élément de soutien, c'est le fait que les exportations saoudiennes sont revenues à leur niveau de décembre, a souligné M. Yawger.

Les exportations de l'Arabie saoudite en mai ont atteint 6,935 millions de barils par jour (mbj), contre 7,737 mbj le mois précédent. Les Saoudiens gardent beaucoup du brut pour eux, pour alimenter leurs raffineries et pour la demande en climatisation, a expliqué M. Yawger.

Par ailleurs les cours n'ont guère bénéficié d'une baisse de 7 unités du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis la semaine dernière, comme rapporté vendredi par la compagnie de services pétroliers Baker Hughes.

Ces chiffres montrent que la chute précipitée des cours ces dernières semaines a de toute évidence réduit l'envie de forer du pétrole aux Etats-Unis, commentaient les analystes de Commerzbank.



(c) AFP



Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, pénalisé par l'Iran et le dollar

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 février 2018 à 21:26

Le pétrole progresse, influencé par la baisse des stocks amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en hausse vendredi, toujours influencés par...

vendredi 23 février 2018 à 16:05

Le pétrole temporise après avoir grimpé avec les stocks amér…

Londres: Les cours du pétrole bougeaient peu vendredi en cours d'échanges européens, temporisant après avoir grimpé en raison de stocks américains plus...

vendredi 23 février 2018 à 12:26

Le pétrole en léger repli après les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu vendredi en cours d'échanges européens après avoir bondi la veille à la suite de...

vendredi 23 février 2018 à 10:41

Parapétrolier: Schlumberger et Subsea 7 projettent une coent…

Oslo: Le leader mondial du secteur parapétrolier, le franco-américain Schlumberger, et son concurrent Subsea 7 ont dévoilé vendredi leur intention de former...

vendredi 23 février 2018 à 06:37

Le pétrole à la baisse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, après les gains enregistrés la veille grâce à...

jeudi 22 février 2018 à 21:39

Le pétrole soutenu par les exportations et les stocks améric…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont progressé jeudi à la clôture, soutenus par...

jeudi 22 février 2018 à 17:35

USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut au 16/02

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière selon des chiffres publiés jeudi par l'Agence américaine...

jeudi 22 février 2018 à 16:29

Le pétrole remonte un peu, le marché hésite avant les stocks…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant alors que les Etats-Unis publieront jeudi leurs...

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite