Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York, le pessimisme gagnant de nouveau le marché

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont baissé jeudi à New York, le marché se laissant gagner par le pessimisme à l'issue d'une séance plutôt hésitante, face à un nouveau renforcement du dollar et des inquiétudes persistantes de surabondance.
Au lendemain d'une baisse de plus de 1,5 dollar, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août a perdu 50 cents à 50,91 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), et reste à son plus bas niveau de clôture depuis environ trois mois.

Les cours ont ouvert dans le vert puis se sont orientés un peu dans le rouge pendant l'essentiel de la séance, avant de plus nettement flancher lors des dernières minutes d'échanges.

C'était une de ces séances partagées entre bonnes et mauvaises nouvelles, a jugé Phil Flynn, de Price Futures Group, pour qui des forces s'opposent sur le marché et le jugulent.

La séance de jeudi a fourni peu de nouvelles informations aux investisseurs, qui ont donc continué à digérer l'actualité des jours précédents.

Parmi les éléments défavorables, on s'inquiète d'une hausse des taux d'intérêts américains, après des propos de Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale, qui a plaidé la veille en faveur d'une normalisation monétaire avant la fin de l'année, a précisé M. Flynn.

Non seulement la Fed retirerait un important soutien à l'économie américaine en relevant ses taux, actuellement presque nuls, ce qui provoquerait des craintes pour la demande d'or noir, mais une telle mesure renforcerait le dollar.

Or la force du billet vert, qui s'accentue jeudi à la suite des propos de Mme Yellen, rend plus coûteux et donc moins intéressants les échanges pétroliers, libellés en dollars.

On continue aussi à se préoccuper de la surabondance de pétrole, a rapporté M. Flynn. Aujourd'hui, Genscape, un cabinet d'analyses très suivi, a fait état d'une hausse d'un million de barils (des réserves de brut) à Cushing.

Ce terminal, situé dans l'Oklahoma, est très suivi car il sert de référence aux cours du WTI.

Toutefois, au sujet de l'offre américaines, les dernières nouvelles officielles en date sont plutôt encourageantes, au lendemain de l'annonce par le département de l'Energie (DoE) d'une nette baisse des réserves de pétrole brut aux Etats-Unis.

On entend parler de la baisse de 4,3 millions de barils dans les réserves de brut et, sur le même plan, de l'utilisation sans précédent de 16,8 millions de barils par jour par les raffineries, mais dans l'ensemble, le marché reste bien approvisionné, ce qui limite la réaction positive du marché, a jugé Tim Evans de Citi.

Enfin, sur le plan international, l'effervescence retombe sur l'accord nucléaire iranien et ses implications pour le marché nucléaire l'an prochain, a rapporté Matt Smith, de ClipperData.

Annoncé en début de semaine, l'accord entre Téhéran et les grandes puissances ouvre la voie à une levée des sanctions et donc à une reprise des exportations iraniennes, même si la majorité des observateurs ne s'y attendent pas avant 2016.



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse à New York, le pessimisme gagnant de nouveau le marché


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite