Menu
A+ A A-

Pétrole : l'Opep prévoit une accélération de la demande en 2016

prix du petrole vienneVienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a révisé à la hausse sa prévision de demande mondiale de brut cette année, et table sur une nouvelle accélération en 2016 grâce à un rebond de la croissance mondiale, dans son rapport mensuel paru lundi.
La hausse cette année s'accompagne cependant également d'une progression prévisible de la production, ce qui laisse le marché en situation de surproduction structurelle dans un contexte de prix modérés, avant un début de rééquilibrage l'an prochain.

Pour 2015, l'Opep prévoit une hausse de la demande de 1,28 million de barils par jour (mbj), soit 100.000 de plus que dans sa précédente estimation.

Selon la première prévision de l'organisation pour 2016, la hausse de la demande doit s'accélérer à 1,34 mbj l'an prochain, en raison d'un rebond de la croissance mondiale à 3,5%, après 3,2% cette année.

Les estimations de l'Opep divergent de celles rendues par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui avait indiqué vendredi s'attendre à une baisse de la croissance de la demande mondiale d'or noir à 1,2 million de barils l'an prochain, après 1,4 million estimés pour 2015.

En 2015, la hausse supplémentaire sera mathématiquement plus qu'absorbée par la production des pays tiers, révisée à la hausse de 0,18 mbj.

Le marché reste ainsi structurellement excédentaire, la demande de brut adressée à l'Opep baissant de 0,1 mbj à 29,2 mbj cette année, selon le rapport.

Or le quota de production que s'est fixé le cartel de douze pays, qui pompe environ un tiers du brut mondial, est de 30 mbj, un chiffre une nouvelle fois dépassé en juin (31,38 mbj).

L'an prochain, selon l'organisation, la demande adressée à l'Opep devrait cependant se redresser pour atteindre 30,1 mbj, ce qui augure d'un rééquilibrage du marché.

L'Opep a confirmé lors de son dernier sommet en juin son refus désormais de jouer les variables d'ajustement sur le marché du pétrole malgré la baisse des prix, préférant maintenir ses parts de marché face au développement notamment des hydrocarbures de schiste.

Les cours du pétrole baissaient lundi en Asie en raison de chances de voir aboutir à Vienne un accord sur le nucléaire iranien, qui aurait pour effet de libérer les exportations iraniennes sur le marché mondial.

A Singapour, le cours du baril de light sweet crude pour livraison en août cédait 86 cents à 51,88 dollars tandis que le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance perdait 96 cents à 57,77 dollars.



(c) AFP

Commenter Pétrole : l'Opep prévoit une accélération de la demande en 2016


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite