Menu
A+ A A-

Pétrole: le brut tente de se stabiliser à l'ouverture à New York à 52,53 USD

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole tentaient de se stabiliser mardi à l'ouverture à New York, au lendemain d'une dégringolade qui les ont ramenés au niveau de la mi-avril, le marché étant encouragé par la nouvelle prolongation des discussions avec l'Iran.
Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août était stable par rapport à la clôture de la veille à 52,53 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une chute de 7,73%.

"Il y a eu une réaction réflexe" à l'annonce du nouveau report de la date limite des pourparlers sur le nucléaire iranien entre la république islamique et les grandes puissances, qui pourrait conduire à terme à une levée des sanctions et un afflux de brut iranien dans un marché déjà saturé, a expliqué Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

Selon Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, la plupart des observateurs estiment que la hausse des exportations iraniennes pourrait ne pas commencer avant l'année prochaine, mais un démarrage plus tôt pourrait surprendre les marchés.

En tout état de cause, M. Yawger "n'exclut pas une nouvelle glissade aujourd'hui, nous sommes toujours sous pression", a-t-il dit. "Il est très probable que ce sera une journée volatile, le marché va être nerveux, la journée sera dominée par l'actualité et ce sera probablement le cas pour le reste de la semaine", a-t-il ajouté.

Dans les premières minutes après l'ouverture du marché new-yorkais, les échanges électroniques ont été en zigzags marqués, les investisseurs hésitant entre inquiétudes durables quant au déséquilibre de l'offre et la demande, chasse aux bonnes affaires, et spéculations sur les chances d'un accord avec l'Iran.


De leur côté, les Bourses européennes étaient également hésitantes mardi, tandis que Wall Street se dirigeait vers une ouverture en petite hausse, alors que débutait une journée de négociations dans l'Union européenne centrée sur la crise de la dette grecque.

"Le milieu du pétrole risque d'être distrait par les sujets du jours, de la semaine ou du mois: l'Iran, la Grèce et la Chine", où la chute des marchés boursiers fait craindre pour la croissance, a noté Matt Smith, chez ClipperData.

Enfin le marché pourrait également commencer à se concentrer sur l'état des stocks de brut aux Etats-Unis, dont un nouveau relevé hebdomadaire doit être publié mercredi. "On devrait voir un petit reflux après l'augmentation surprise de la semaine dernière liée à la hausse des importations", selon Matt Smith.


(c) AFP

Commenter Pétrole: le brut tente de se stabiliser à l'ouverture à New York à 52,53 USD


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite