Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe, porté par des achats à bon compte après la dégringolade de la veille

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi en cours d'échanges européens sous l'effet d'achats à bon compte après la chute de la veille, mais les marchés demeurent prudents face à la crise grecque et les négociations qui continuent sur le nucléaire iranien.
Vers 10H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 57,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 88 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 62 cents à 53,15 dollars.

Le marché tente de se consolider après la chute des cours, les gens achètent à bon compte, notait Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures.

Les prix du Brent et du WTI sont tombés lundi respectivement à leurs plus bas depuis le 10 avril à 56,26 dollars le baril et depuis le 14 avril à 51,83 dollars le baril, à cause des incertitudes qui entourent le contexte économique et politique en Grèce et les inquiétudes sur un ralentissement de l'économie chinoise, selon les analystes de Sucden Financial.

Après la victoire du non au référendum grec les investisseurs demeurent dans l'attente d'en savoir plus sur les négociations entre le pays et ses créanciers.

Les pays de la zone euro se retrouveront mardi à partir de 16H00 GMT à Bruxelles pour explorer les minces chances de sauvetage d'une Grèce en état d'urgence financière.

Les cours de l'or noir demeuraient également lestés par les négociations sur le nucléaire iranien et les attentes qu'un accord sera finalement atteint cette semaine, constataient les analystes de Commerzbank.

Le grand jeu diplomatique autour du nucléaire iranien se poursuit à Vienne, sans aucune visibilité sur l'issue de cette négociation hors norme, qui était censée se conclure mardi mais pourrait se prolonger encore, faute de compromis sur des points décisifs.

Les négociations sont destinées à garantir la nature pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales qui frappent le pays.

Cette levée des sanctions, même si elle ne sera pas immédiate, devrait se traduire par un afflux d'or noir iranien sur les marchés, ce qui pourrait retarder toute reprise ferme des cours en 2015-2016, selon plusieurs analystes.

Nous nous approchons d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances et nous pensons que la surprise pourrait venir du calendrier de la levée des sanctions, soulignait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

En effet, selon l'analyste la plupart des observateurs estiment que la hausse des exportations iraniennes pourrait ne pas commencer avant l'année prochaine, mais un démarrage plus tôt pourrait surprendre les marchés.

En attendant un retour de l'Iran, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) continue d'augmenter sa production de brut, emmenée par l'Arabie saoudite et l'Irak.

Selon l'agence spécialisée dans l'évaluation des prix du pétrole Platts, l'Opep aurait accrue sa production de 170.000 barils en juin par rapport au mois précédent, à 31,28 millions de barils par jour (mbj), soit la quatrième hausse consécutive depuis le mois de février.



(c) AFP


Commenter Le pétrole grimpe, porté par des achats à bon compte après la dégringolade de la veille


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite