Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse à New York, l'inquiétude demeure sur l'excès d'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont un peu baissé lundi à New York, sans grande actualité sur un marché de l'or noir qui restait préoccupé par le niveau élevé de l'offre, des Etats-Unis comme de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a cédé 44 cents à 59,52 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà baissé lors des deux précédentes séances la semaine dernière.

On continue dans la foulée du déclin de la semaine dernière, sur fond d'inquiétudes sur la surabondance, a résumé Matt Smith de Clipper Data, soulignant toutefois que malgré l'instabilité persistante des cours, ils restent autour du même niveau.

Depuis le début du printemps, les cours gravitent autour de 60 dollars le baril à New York, après avoir chuté à la mi-mars à leur plus bas niveau depuis six ans à moins de 45 dollars.

Les analystes s'interrogent sur la pérennité de ce rebond et sur la capacité du marché à se propulser au-delà, car le niveau élevé de l'offre, qui avait largement contribué à faire chuter les prix de moitié au second semestre de l'an dernier, ne s'est guère amélioré dans les faits.

Au contraire, aux dernières nouvelles, l'Arabie Saoudite s'est dit prête à augmenter sa production, tandis que celle des Etats-Unis reste tenace, a noté M. Smith.

Il remarquait cependant que les prix de l'or noir, en baisse de plus d'un dollar en début de journée à New York, avaient obtenu un peu de soutien d'un affaiblissement du dollar, qui rend plus intéressants les prix pétroliers, puisqu'ils sont libellés en monnaie américaine.

Pour Tim Evans, de Citi, le marché pétrolier s'est surtout trouvé sous la pression d'éléments extérieurs, en premier lieu les inquiétudes sur les effets d'un éventuel défaut de la Grèce et d'une sortie du pays de l'euro après l'échec de négociations au cours du week-end.

Les positions de la Grèce et ses créanciers sont désormais figées, Athènes ayant cédé du terrain sur un objectif budgétaire central pour mieux se dire déterminée à attendre patiemment des concessions de ses interlocuteurs, malgré l'urgence financière.

Enfin, selon M. Evans, les prix ont aussi pâti de considérations techniques en raison de l'expiration du contrat pour juillet sur le Brent.



(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse à New York, l'inquiétude demeure sur l'excès d'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite