Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse, lesté par l'Iran et la Chine

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient lundi, en fin d'échanges européens, alors que les investisseurs portaient leur attention sur les négociations sur le nucléaire iranien et la demande chinoise, après la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) vendredi.
Vers 16H20 GMT (18H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 62,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 73 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,03 dollar à 58,10 dollars.

Après la réunion de l'Opep, les investisseurs vont chercher un nouveau catalyseur pour donner une direction aux prix du pétrole, notaient les analystes de Morgan Stanley.

L'Opep a maintenu vendredi le statu quo, poursuivant ainsi sa stratégie de protection de ses parts de marché, après avoir compté pour beaucoup dans la chute des cours en maintenant déjà à l'automne dernier son plafond de production à 30 millions de baril par jour (mbj).

Les investisseurs étaient ainsi attentifs aux négociations entre l'Iran et les grandes puissances sur un accord final sur le nucléaire iranien qui doit être conclu d'ici fin juin.

Le groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) négocie depuis l'automne 2013 avec l'Iran pour trouver un moyen de contrôler les ambitions nucléaires de Téhéran en échange d'une levée des sanctions internationales.

Si les sanctions internationales contre l'Iran étaient levées, le pays pourrait produire un million de barils de pétrole par jour supplémentaires dans les six à sept mois qui suivent, a précisé le ministre iranien du Pétrole, lors du séminaire de l'Opep la semaine dernière.

Cette perspective pourrait peser sur les cours dans un marché qui souffre depuis des mois de la surabondance d'offre mondiale.

Par ailleurs des inquiétudes sur la demande chinoise, le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde, lestaient les cours lundi.

Les prix du pétrole ont perdu du terrain malgré un affaiblissement du dollar à cause des données chinoises moroses publiées ce lundi, notait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les douanes chinoises ont fait état de fortes baisses en volume des importations de pétrole brut en mai (-10,9% sur un an), à 5,5 mbj, un plus depuis février 2014.

La demande de pétrole venant de Chine, qui a soutenu la demande ces derniers mois, devrait croître moins rapidement dans les prochaines années. C'est une conséquence de l'essoufflement graduel de l'économie du pays, estimaient les analystes d'ABN Amro.

Les fondamentaux n'ont pas vraiment changé depuis janvier (lorsque les cours avaient atteint un minimum en 6 ans, NDLR). L'offre est abondante et devrait le rester dans un futur proche, ajoutait-on chez ABN Amro.



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse, lesté par l'Iran et la Chine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 20 juin 2019 à 21:19

    Entraîné par les tensions entre Washington et Téhéran, le pé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en forte hausse jeudi, portés par une escalade des tensions entre les Etats-Unis...

    jeudi 20 juin 2019 à 17:07

    Le pétrole s'envole après un tweet de Trump évoquant une 'én…

    New York: Les cours du pétrole ont bondi jeudi en cours de séance après un tweet du président américain affirmant que l'Iran...

    jeudi 20 juin 2019 à 15:42

    Total annonce la suppression de 200 emplois au Danemark

    Copenhague: Le groupe pétrolier Total a annoncé jeudi la suppression de 200 postes sur 1500 au Danemark à cause d'un redéploiement de...

    jeudi 20 juin 2019 à 12:14

    Le pétrole bondit, l'Iran affirme avoir abattu un drone amér…

    Londres: Les prix du pétrole bondissaient jeudi en cours d'échanges européens alors que l'Iran a annoncé avoir abattu un "drone espion américain...

    jeudi 20 juin 2019 à 04:06

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi, portés par les espoirs de prolongation des quotas de production de l'Opep...

    mercredi 19 juin 2019 à 21:52

    Le pétrole recule au lendemain d'un bond, malgré la baisse d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé mercredi malgré une baisse des stocks de brut américains, se repliant au...

    mercredi 19 juin 2019 à 17:02

    USA: les stocks de pétrole brut chutent, le cours rebondit

    New York: Les stocks de pétrole brut et de produits raffinés ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis davantage qu'anticipé par les...

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite