Menu
A+ A A-

Le pétrole s'incline à New York, après une décision prévisible de l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole baissaient après l'ouverture vendredi à New York après le maintien par l'Opep de son plafond de production, que le marché, par ailleurs affecté par un rebond du dollar, avait largement anticipé lors des précédentes séances.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet cédait 50 cents à 57,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir perdu plus de trois dollars lors des précédentes séances.

Le marché achève une semaine dominée par le sommet à Vienne de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a annoncé vendredi le maintien en l'état de son plafond de production, par la voix de son chef de file, l'Arabie Saoudite.

Même si cette décision ne paraît en soit pas encourageante pour un marché inquiet de l'excès d'offre, elle était attendue par la plupart des observateurs, et a même pu rassurer les quelques analystes qui craignaient un relèvement.

De plus, les prix ont monté car le ministre saoudien du pétrole, (Ali) al-Nouaïmi, a exprimé +l'attachement+ du cartel à ce quota de 30 million de barils par jour, a estimé Bob Yawger, de Mizuho Securities. Les gens se demandent maintenant quelle définition donner à cet attachement. Est-ce que cela veut dire qu'ils vont en rester là ?

De fait, l'Opep dépasse actuellement ce plafond officiel, avec une production à 31,21 mbj en avril, alors que sa stratégie de défense de ses parts de marché a largement contribué à faire chuter les prix de moitié au second semestre de l'an dernier.

Désormais, le marché va reporter son attention sur les habituels facteurs déterminants pour les prix, ont prévu les experts de Commerzbank, jugeant que de bons éléments étaient venus des Etats-Unis.

La production de pétrole de schiste aux États-Unis ne progresse plus aussi rapidement et le nouveau déclin des réserves de brut, selon un chiffre publié mercredi, confirme que la demande américaine reste robuste, même si cette baisse était moins forte que prévu, ont-il mis en avant.

Par ailleurs, sur le plan américain, la décision de l'Opep a vite été éclipsée par la publication des chiffres mensuels du gouvernement sur l'emploi.

Ils étaient meilleurs que prévu, et on pourrait croire que c'est une bonne chose pour l'économie, a-t-il jugé. Mais cela ne l'est pas forcément pour le marché. (...) Il faut voir comment le dollar y réagit, car, ces dernières semaines, le marché pétrolier a généralement réagi de façon inverse aux évolutions de la monnaie américaine.

En effet, le marché de l'or noir a semblé accélérer sa baisse au moment où se confirmait vendredi un fort renforcement du billet vert, qui rend plus coûteux et donc moins attirants les échanges pétroliers, car ils sont libellés en dollars.



(c) AFP


Commenter Le pétrole s'incline à New York, après une décision prévisible de l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite