Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'incline à New York, après une décision prévisible de l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole baissaient après l'ouverture vendredi à New York après le maintien par l'Opep de son plafond de production, que le marché, par ailleurs affecté par un rebond du dollar, avait largement anticipé lors des précédentes séances.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet cédait 50 cents à 57,50 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir perdu plus de trois dollars lors des précédentes séances.

Le marché achève une semaine dominée par le sommet à Vienne de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui a annoncé vendredi le maintien en l'état de son plafond de production, par la voix de son chef de file, l'Arabie Saoudite.

Même si cette décision ne paraît en soit pas encourageante pour un marché inquiet de l'excès d'offre, elle était attendue par la plupart des observateurs, et a même pu rassurer les quelques analystes qui craignaient un relèvement.

De plus, les prix ont monté car le ministre saoudien du pétrole, (Ali) al-Nouaïmi, a exprimé +l'attachement+ du cartel à ce quota de 30 million de barils par jour, a estimé Bob Yawger, de Mizuho Securities. Les gens se demandent maintenant quelle définition donner à cet attachement. Est-ce que cela veut dire qu'ils vont en rester là ?

De fait, l'Opep dépasse actuellement ce plafond officiel, avec une production à 31,21 mbj en avril, alors que sa stratégie de défense de ses parts de marché a largement contribué à faire chuter les prix de moitié au second semestre de l'an dernier.

Désormais, le marché va reporter son attention sur les habituels facteurs déterminants pour les prix, ont prévu les experts de Commerzbank, jugeant que de bons éléments étaient venus des Etats-Unis.

La production de pétrole de schiste aux États-Unis ne progresse plus aussi rapidement et le nouveau déclin des réserves de brut, selon un chiffre publié mercredi, confirme que la demande américaine reste robuste, même si cette baisse était moins forte que prévu, ont-il mis en avant.

Par ailleurs, sur le plan américain, la décision de l'Opep a vite été éclipsée par la publication des chiffres mensuels du gouvernement sur l'emploi.

Ils étaient meilleurs que prévu, et on pourrait croire que c'est une bonne chose pour l'économie, a-t-il jugé. Mais cela ne l'est pas forcément pour le marché. (...) Il faut voir comment le dollar y réagit, car, ces dernières semaines, le marché pétrolier a généralement réagi de façon inverse aux évolutions de la monnaie américaine.

En effet, le marché de l'or noir a semblé accélérer sa baisse au moment où se confirmait vendredi un fort renforcement du billet vert, qui rend plus coûteux et donc moins attirants les échanges pétroliers, car ils sont libellés en dollars.



(c) AFP


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite